EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Désinformation arménienne : Turquie News tombe (...)

Désinformation arménienne : Turquie News tombe dans le panneau


Ecrit par TN-pige, 2009-02-16 11:30:46


Manipulation et désinformation des "Nouvelles d’Arménie Magazine", Turquie News tombe dans le panneau

Nous vous annoncions que Markar Esayan, journaliste au quotidien d’extrême gauche Taraf, serait prêt à faire des excuses pour les crimes commis contre les Turcs par les terroristes de l’ASALA.

L’information nous parvenait d’un site internet nationaliste arménien, les "Nouvelles d’Arménie Magazine" (NAM), l’organe de propagande semi-officiel du parti arménien FRA-Dashnaktsoutioun (national-socialiste) en France. Son rédacteur en chef est le tristement célèbre Ara Toranian, ancien porte parole de l’ASALA en France (terroristes arméniens visant les Turcs en Europe et aux USA dans les années 1980).

Ce que NAM "oubliait" de nous dire, c’est que M. Eseyan allait encore plus loin et brisait le plus grand des tabou des nationalistes arméniens. Il se dit également prêt à présenter ses excuses pour les centaines de milliers de Turcs (environ 500.000 selon les historiens) massacrés par les milices arméniennes en Anatolie entre 1914 et 1922 dans le cadre d’une purification éthnique méticuleusement planifiée afin de réaliser en Anatolie la légende de la "Grande Arménie" indépendante, un des dogmes des nationalistes arméniens.

Extrait :
Et moi en tant qu’Arménien, je ne me suis jamais considéré comme coupable ni responsable pour les meurtres commis par l’ASALA. Ni éprouvé le besoin de développer une quelconque empathie pour les assassins de musulmans dans l’Est du pays, meurtriers qui étaient venus avec les Russes après 1915. Au contraire, au nom de tous les gens qui ont été massacrés au cours des deux périodes, je ressens au moins autant de douleur, de tourment et de tristesse que j’en ai eus pour les Arméniens. Si ça peut servir à quelque chose, comme l’avancent certains en arguant "Que les Arméniens présentent leurs excuses d’abord", s’ils sont sincères, je présenterais mes excuses sans m’offenser, je dirai pardon.

Il est évident que les informations publiées sur les sites de propagande du nationalisme arménien sont à vérifier plutôt deux fois qu’une. C’est ce que nous faisons aujourd’hui dans les colonnes de Turquie News, certes en retard, en retrouvant l’article original. Les propos de M. Markar Eseyan rapportés par le site nationaliste arméniens sont, sans surprise tronqués, déformés, épurés dans le but de coller aux positions révisionnistes des ultra-nationalistes arméniens.

Rappelons que Turquie News a déjà été menacé par le passé dans les colonnes et les forums des groupes arméniens anti-turcs. Les souvenirs de l’ASALA et des assassinats des Turcs par les activistes arméniens dans les rues même de la capitale française sont encore fraiches dans les mémoires de la communauté turque qui par peur ne peut user de sa liberté d’expression ; une liberté aujourd’hui à deux vitesse qui, après les menaces de mort laisse place aux menaces de poursuites judiciaires pour quiconque ose critiquer les nationalistes arméniens (M. Jack Lang en ont fait les frais, M. Pierre Lellouche va bientôt y goûter... - lire les déclarations du député : "La loi pro-arménienne servirait les extremistes")

Plus récemment, un article que nous avons publié à propos de M. Devedjian et de l’allocation douteuse des fonds publics du Conseil Général des Hauts-de-Seine afin de financer les projets d’invasion et d’occupation par l’Arménie du Haut-Karabagh, une province Azerbaïdjanaise sous contrôle militaire arménien depuis 15 ans, totalement épuré de sa population azérie d’origine et peuplé aujourd’hui de colons arméniens. Les activistes des forums internet des différents groupes sites anti-turcs se proposaient de "prévenir" M. Devedjian.
Nous comprenons bien que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, toutes les questions ne sont pas bonnes à poser, mais prévenir M. Devedjian (qui est, rappelons le, l’avocat atitré de l’ASALA en France, qu’il considère comme étant des "résistants" et non des "terroristes") dans quel but ? Pour que celui-ci nous tombe dessus ? Ou bien pour qu’il envoie ses clients dont il est l’avocat s’occuper à nouveau des Turcs de France qui dérangent ?

En tout état de cause, nous présentons nos excuses à nos lecteurs. Contrairement aux sites de propagande arméniens qui ont pignon sur rue et disposent de sources de financement sans limite, Turquie News est une initiative citoyenne, bénévole auto-financée, nous n’avons pas les moyens d’embaucher des salariés à plein temps chargés d’écumer la toile et d’espionner la communauté turque et/ou arménienne.

Et pour nous faire pardonner, nous vous proposons de découvrir la traduction de l’article entier :

- Moi aussi je demanderai pardon, Markar Eseyan (Arménie/Turquie)

Mot-clé :
Désinformation FRA Dachnaktsoutioun Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank