EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Economie > Turquie : le gouvernement lance un paquet de (...)

Turquie : le gouvernement lance un paquet de réformes pour doper l’économie


Ecrit par Hakan, 2014-11-08 10:32:05


Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a dévoilé jeudi une nouvelle série de réformes économiques qui doivent permettre de relancer la croissance du pays, qui a ralenti depuis 2012, et réduire ses déficits aussi bien financiers que commerciaux.

"L’objectif de notre programme sectoriel est de parvenir d’ici 2018, c’est-à-dire dans quatre ans, à faire passer notre PIB (produit intérieur brut) à 1.300 milliards de dollars, réduire notre déficit des comptes courants à 5,2% et baisser le taux de chômage à 7%", a déclaré M. Davutoglu lors d’une conférence de presse télévisée.

Le PIB de la Turquie a atteint 820 milliards de dollars en 2013, le déficit des comptes courants près de 8% du PIB et le taux de chômage 9,7% de sa population active.
Détaillé en plusieurs "paquets", le plan décrit par le chef du gouvernement vise à augmenter les capacités de production de l’industrie locale, à mettre l’accent sur la technologie et l’innovation, à réduire la dépendance énergétique du pays vis-à-vis de l’étranger et à renforcer les économies d’énergie.

En 2013, le déficit de la balance commerciale turque atteignait 6,5% de son PIB.
"Le but de la nouvelle réforme structurelle est d’abord de conforter la stabilité politique et la prédictibilité de la Turquie avant les élections (législatives) de 2015", a dit M. Davutoglu.

Depuis l’arrivée au pouvoir en 2012, la Turquie est entrée dans le "top 20" des pays les plus riches de la planète, a développé ses infrastructures et fait décoller le niveau de vie de ses habitants.

Mais après des années de croissance "chinoises" à plus de 8% en 2010 et 2011, l’économie turque a ralenti, victime de la crise de la zone euro, du resserrement de la politique monétaire américaine, de ses tensions politiques internes et des crises militaires qui secouent ses voisins syrien et irakien.

Après la plupart des analystes, le gouvernement turc a lui-même réduit de 4 à 3,3% sa prévision de croissance pour l’année en cours.

Source : avec AFP

Mot-clé :
Import - Export Industrie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank