EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Finalement l’ONU se prononce sur les attaques (...)

Finalement l’ONU se prononce sur les attaques israéliennes


Ecrit par , 2014-07-23 14:45:07


Les Nations Unies ont finalement rompu leur silence sur les morts de civils à Gaza.
Le Conseil onusien des droits de l’Homme s’est réuni en session spéciale en vue de s’entretenir sur la situation humanitaire à Gaza.

Navi Pillay, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, a affirmé dans son discours que les attaques visant les civils à Gaza ainsi que les morts d’enfants augmentaient sans cesse.

Selon Pillay, il est fort probable qu’Israël « viole le droit international et commette de ce fait un crime de guerre ».

D’autre part, Pillay a également condamné le Hamas en raison de ses tirs indiscriminés d’obus et de roquettes à l’encontre d’Israël.

ONU : Il est fort probable qu’Israël « ait commis un crime de guerre ».

En contrepartie, la réponse d’Israël ne s’est pas fait attendre. Le représentant israélien à l’ONU a soutenu que les Nations Unies donnaient des réactions subites face aux incidents, que l’objectif de son pays était de se défendre et que c’était en fait le Hamas qui commettait un crime de guerre.

Quant au représentant palestinien, il a abordé les pourparlers pour un cessez-le-feu.
"Notre chef d’Etat Mahmoud Abbas travaille intensément pour protéger notre peuple et assurer un cessez-le-feu durable" a souligné le représentant.

L’ONU préserve son silence sur Gaza, accuse le Hamas

Les Nations Unies restent insensibles face au massacre à Gaza perpétré devant les yeux du monde entier.

Après son entretien avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou lors de sa visite en Israël, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon a de nouveau fermé les yeux au massacre à Gaza et condamné le Hamas.

"Nous condamnons les attaques à la roquette du Hamas" a ainsi indiqué Ban Ki Moon qui a exprimé ses condoléances au peuple israélien en raison des personnes ayant perdu leur vie.

Durant la conférence de presse organisée au terme de son entretien, Ban Ki Moon a affirmé "partager entièrement le droit de défense d’Israël".

"Je me suis également entretenu avec le leader palestinien et j’ai transmis le même message aux deux parties. Un trop grand nombre de Palestiniens et d’Israéliens ont perdu la vie. Il faut mettre fin à la guerre et trouver une solution" a-t-il déclaré.

Quant au Premier ministre israélien, il a accusé le Hamas.

"La communauté internationale doit tenir responsable le Hamas qui n’accepte pas le cessez-le-feu et qui cause une hausse du nombre de morts" a-t-il martelé.

"Israël fera tout le nécessaire pour se protéger" a fait savoir Netanyahou, donnant ainsi les signes de la poursuite des attaques.

Entre-temps, le porte-parole officiel du Hamas, Sami Ebou Zouhri, a indiqué que le secrétaire général de l’ONU avait accepté de visiter la Bande de Gaza sur la demande du Hamas, mais que cette visite avait été rejetée par le Premier ministre israélien.

Erdoğan s’entretient avec Ban Ki Moon sur Gaza

"La Turquie souhaite un cessez-le-feu durable"

Le Premier ministre Erdoğan s’est entretenu mardi au téléphone avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, sur la demande de ce dernier.

Lors de l’entretien qui a duré près d’une demi-heure, Ban Ki Moon a affirmé qu’ils accordaient beaucoup d’importance aux contributions de la Turquie pour assurer un cessez-le-feu.

Quant au Premier ministre turc, il a souligné qu’Israël devait comprendre qu’il ne pourrait résoudre le litige israélo-palestinien par des voies militaires, et l’a appelé à mettre un terme immédiat aux attaques virant au massacre à Gaza.

Le Premier ministre turc a également noté que la Turquie souhaitait l’instauration d’un cessez-le-feu durable entre les parties.

Mot-clé :
Armée / Militaire Conférence politique Coopération Diplomatie Organisation des Nations Unies (ONU) Palestine
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank