EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Economie > La filière de la viande en Turquie : un (...)

La filière de la viande en Turquie : un débouché prometteur pour la France ?


Ecrit par Hakan, 2014-07-11 10:51:45


Avec une tradition protectionniste, le marché de la production animale en Turquie a du mal à s’ouvrir aux importateurs étrangers. Pourtant, la demande se fait de plus en plus forte et elle ne peut y répondre avec son cheptel et ses infrastructures actuels. La Turquie est alors aujourd’hui contrainte de revoir sa politique ; une aubaine pour la France, principale exportatrice de viande bovine en Europe.

L’histoire de la coopération franco-turque connait de nombreux rebondissements. Depuis 1996 et l’épidémie de la vache folle, la Turquie avait fermé ses frontières aux importations de toute production animale en provenance d’Europe. En 2010, la Turquie a subie une grave crise de la viande, voyant le prix augmenter de 30% en un an, ce qui avait eu pour conséquence une baisse de la consommation de viande de 50% chez les ménages turcs qui ne pouvaient financièrement pas suivre une telle hausse des prix. Cette crise dénombrait de multiples causes, la hausse du cours des matières premières entre autres, dont les producteurs avaient besoin pour engraisser leurs cheptels, mais aussi la hausse de la demande intérieure, grâce à un pouvoir d’achat de la société turque qui ne cesse d’augmenter. Une cellule de crise avait alors été mobilisée par le premier ministre, qui avait finalement décidé d’ouvrir les frontières aux Européens, et notamment la France, qui a profité de cette occasion, étant l’un des plus gros producteurs de viande d’Europe.

Lire la suite sur Aujourd’hui la Turquie

Mot-clé :
Import - Export
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank