EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Politique > Turquie : Le nationalisme ethnique n’est pas (...)

Turquie : Le nationalisme ethnique n’est pas acceptable


Ecrit par , 2007-07-04 09:48:45


Nous vous proposons le résumé/traduction d’un article d’Alpaslan Türkes (MHP) qui épingle le DTP (branche politique du PKK) pour ses récentes prises de position racistes et de caractère nationaliste ethnique évidents. Quant au processus d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, Türkes déclare que la relation entre l’Union Européenne et la Turquie est basée sur la contrainte et le chantage plutôt que sur le dialogue.


Türkes : un parti pro-kurde n’est pas un problème s’il n’est pas nationaliste

Si le DTP n’avait pas élaboré un programme nationaliste, il n’y aurait eu aucun problème à ce qu’ils entrent au Parlement, a dit hier Tugrul Türkes, candidat parlementaire du MHP à Ankara.

Le fils du fondateur du mouvement nationaliste en Turquie, Alparslan Türkes, a dit que la politique du DTP était basée sur un nationalisme ethnique. "Au 21e siècle, c’est le micro-nationalisme basé sur l’appartenance ethnique qui est critiqué. Le DTP doit le laisser derrière lui," a-t-il dit.

"Tant qu’ils se sont soumis aux lois du pays et du Parlement, il ne pouvait y avoir aucun problème pour leur présence au Parlement", a-t-il dit. "Personne n’élèvera une objection contre un parti qui respecte le Parlement, mais exprime aussi ses propres croyances," a dit Türkes.

Après la mort de son père en 1997, Türkes a fait une proposition à la direction du parti. Après son échec à assumer le poste de son père, il a quitté le parti en 1998 et a fondé son propre parti. Pour les élections de 2002, il a formé une coalition électorale avec le Parti de la Juste Voie (DYP : Dogru Yol Partisi), mais a échoué à entrer au Parlement. Il y a quelques mois, le leader du MHP Devlet Bahçeli a invité Türkes à revenir au MHP.

L’AKP abuse de la religion

Lorsqu’il a été interrogé au sujet des chants anti-gouvernementaux scandés dans les mosquées pendant les cérémonies des obsèques des soldats qui ont été tués, Türkes a dit que c’était le Parti de la Justice et du Développement (AKP) qui a introduit la politique dans les mosquées.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait accusé le MHP de participation dans les manifestations et Deniz Baykal le leader du Parti d’opposition, Parti Républicain du Peuple (CHP), avait aussi critiqué les chants scandés.

L’UE doit se décider

Sur le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, Türkes a dit que la relation était basée sur la contrainte et le chantage. "L’UE doit se décider sur la Turquie et sur la position de la Turquie envers l’intégrité territoriale, envers Chypre, la Grèce, l’Arménie, le terrorisme et le séparatisme."

Türkes a dit que la Turquie n’était pas obligée de devenir membre de l’Union européenne à n’importe quel prix. "L’UE est un géant économique mais un nain politique", a dit Türkes.

L’Irak une menace

Türkes a déclaré que le développement en Irak était une menace multidimensionnelle contre la sécurité, soutenant qu’il était temps que la Turquie devienne une force de dissuasion sérieuse soutenue par la force militaire. "L’envoi de l’Armée peut être le dernier recours. La Turquie devrait commencer par imposer des sanctions économiques pour empêcher les groupes irakiens de soutenir le terrorisme. La Turquie devrait aussi fermer le poste-frontière de Habur," a dit Türkes.
Il a dit qu’une opération transfrontalière était un droit pour montrer la détermination de la Turquie à se défendre du terrorisme, soulignant qu’imposer l’Etat d’urgence dans l’Est et le Sud-Est n’était pas souhaitable.

Mot-clé :
Binali Yıldırım Bon Parti (IYI parti) Bülent Ecevit Canan Kaftancıoğlu Devlet Bahçeli Ekrem İmamoğlu Eren Erdem Intégration İsmet İnönü Kadir Topbas Kemal Kılıçdaroğlu Meral Aksener Mevlüt Çavusoglu MHP Muharrem Ince Parti de la justice et du développement (AKP) Parti de la société démocratique (DTP) Parti républicain du peuple (CHP) PKK Politique Recep Tayyip Erdoğan [RTE] République Turque de Chypre du Nord République Turque de Chypre du Nord (RTCN) Turcophobie Union Européenne (UE)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank