EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Europe > UE : la France marque le coup d’envoi de sa (...)

UE : la France marque le coup d’envoi de sa présidence


Ecrit par TN-pige, 2008-07-03 08:25:00


Tandis que le président français Nicolas Sarkozy prenait mardi matin les rênes de l’UE, un coup dur est arrivé de Varsovie avec la décision de son homologue polonais de ne pas ratifier le traité de Lisbonne.

Lundi soir, la Slovénie a passé le relais à Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères. Ce dernier, en illuminant de bleu la Tour Eiffel ornée des douzes étoiles du drapeau européen, a marqué par ce geste le coup d’envoi de six mois de présidence française.

A l’occasion de cette première journée, les membres de la Commission Européenne et José Manuel Barroso, son président, se sont rendus à Paris.

Le président polonais Lech Kaczynski a annoncé mardi dans une interview qu’il ne serait pas d’accord de ratifier ce traité qui est "sans objet" d’après lui. Cette approche est un coup dur pour M. Sarkozy, qui voulait "circonscrire le problème" à l’Irlande, tablant sur une poursuite de la ratification dans les autres pays où elle était encore en cours.

Le président français a fait valoir à la télévision qu’"on n’a pas trop de temps" pour trouver une solution avant "la limite" des élections européennes de juin 2009. Il a réaffirmé que tout nouvel élargissement se trouvait bloqué de facto.

M. Sarkozy a affiché son volontarisme, appelant à "changer profondément notre façon de faire l’Europe". Il a annoncé quelques heures avant sa présidence : "On attend de l’Europe qu’elle protège les Européens contre les risques que fait peser la mondialisation, et c’est là que ça ne marche pas".

L’adoption d’un "paquet" de mesures en matière de climat et d’énergie, le pacte européen pour l’immigration, la relance de l’Europe de la défense et l’agriculture sont les quatre priorités que la France a fixées pour son semestre. Sans compter l’Union pour la Méditerranée (UPM), que la France compte lancer le 13 juillet 2008.

Pour répondre aux Français qui, à en croire les sondages, boudent obstinément le président français, Nicolas Sarkozy a assuré : "En m’occupant de l’Europe, je m’occuperai d’eux".

Mot-clé :
Union Européenne (UE)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank