EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Regard sur > La BNP Paribas ouvre une Chaire « Turquie » à (...)

La BNP Paribas ouvre une Chaire « Turquie » à Sciences-Po

Radikal du 07 juin 2007


Ecrit par Behor, 2007-07-02 03:27:42


Selon la presse turque, la BNP Paribas aurait décidé de financer une Chaire « Turquie » à l’IEP Institut d’Etudes Politiques (Sciences-Po) pour contrecarrer le « puissant lobby arménien ». Selon Monsieur Mariani, responsable du Pôle Services Financiers et de la Banque de Détail à l’International de la banque française, « Les Turcs ne sont pas organisés ».

La BNP Paribas, qui veut corriger la mauvaise image de la Turquie en France, ouvre une Chaire à l’Institut des Sciences Politiques à Paris.

Radikal (Turquie), 07/06/2007
Çağrı Bilgin

Mariani a dit « il faut que nous corrigions ensemble votre image de ‘tueur de Kurdes’ ».

La BNP Parisbas a acheté 50% de la Banque d’Economie Turque, la TEB.

La BNP Paribas fait de gros efforts pour améliorer l’ambiance tendue entre la France et la Turquie. Pierre Mariani, responsable du Pôle Services Financiers et de la Banque de Détail à l’International, s’engage à créer ‘une Chaire « Turquie »’, à l’IEP Institut d’Etudes Politiques (Nota CVAN : Sciences-Po).

A ce sujet il a dit : « La Turquie est perçue par certains Français comme un pays qui persécute les pauvres Kurdes. Vous ne méritez pas cela nous devons travailler ensemble pour corriger cela et nous devons raconter la Turquie aux Français qui ne vous connaissent pas bien ».

Pierre Mariani a répondu à nos questions lors des tournois de tennis dont la BNP Paribas est sponsor officiel depuis 1973.

Mariani a souligné le fait que la BNP Paribas va financer la création de cette Chaire. Il a dit : « notre but n’est pas de faire du lobbying mais il faut corriger cette image. Pour améliorer le dialogue franco-turc nous avons besoin de votre soutien. Nous souhaitons que les Turcs nous rejoignent. Cela sera une première mondiale. Une Chaire « Turquie » financée par des étrangers dans une école supérieure.

Pierre Mariani a expliqué que le projet en question a été annoncé au Premier ministre Erdogan par Jacques de Larosière, membre du Conseil d’Administration, qui est l’un des anciens présidents du FMI. Le Premier ministre Erdogan a été très content de cette approche, il pense que cela sera un bon exemple. Mariani a précisé que Larosière et lui même sont des amis de la Turquie. Il a continué en disant qu’il faudra combler les lacunes et faire mieux connaître la Turquie en France et en Europe. « Le gouvernement AKP a fait des reformes considérables sur le chemin de l’UE, il faut que ses efforts soient compris et reconnus. »

En répondant à une question sur les Arméniens, Mariani a dit « Les Arméniens sont en France depuis 80 ans et ils ont un lobby très puissant. De plus ils ont réussi à atteindre des postes de décisions. En France il y a plus de Turcs que d’Arméniens mais ils ne sont pas assez puissants en terme de lobbying ; les Turcs ne sont pas organisés. On ne voit pas les représentants de la communauté turque ».

Mariani a rappelé l’Année de la Turquie en 2009 : « Nous devons nous préparer ensemble pour 2009. Par exemple, l’exposition qui a eu lieu à Londres m’avait beaucoup touché. Pourquoi cela n’a-t-il pas eu lieu en France ? ». Le Directeur Général de la TEB en répondant à cette question a dit qu’il fallait bien se préparer et qu’on pouvait envisager de faire la même exposition en France ».

l’Institut d’Etudes Politiques est l’école où Ismail Cem, l’ancien ministre des Affaires étrangères, décédé en Janvier 2007, avait fait son Master en Sociologie en 1981

Beaucoup de journalistes, politiciens et d’académiciens turcs ont étudié dans cette école prestigieuse créée en 1872. Aux yeux des Académiciens la création d’une Chaire Turquie dans cette école est un événement très important.

Mot-clé :
Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank