EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Bulgarie : le nationalisme arménien et la (...)

Bulgarie : le nationalisme arménien et la turcophobie inquètent le Consul de Turquie


Ecrit par , 2008-06-09 16:16:36


Turquie News - www.turquie-news.fr - Ismail Sefa Uceer, Consul Général de Turquie à Burgas en Bulgarie, a adressé une lettre à Krasimir Kostov, maire de la ville de Shumen, pour lui exprimer sa déception quant à la reconnaissance politique d’un "génocide arménien" en date du 29 mai dernier.

Sans manquer de cynisme, les groupuscules nationalistes arméniens titraient aujourd’hui sur leurs sites de propagande en langue française « Uceer va-t-il faire un ulcère ? » Il y aurait de quoi face à l’impunité dont ils bénéficient dans leur délire turcophobe. Maintenant une pression politique permanente et le lobbying féroce à échelle industrielle en direction des élus locaux et nationaux tout en faisant des pieds et des mains pour ne jamais avoir à se confronter aux arguments historiques des chercheurs qui réfutent leurs positions !

Finalement, on peut influencer les élus dont l’arrivée au pouvoir peut dépendre des votes d’une communauté, en l’occurence une communauté téléguidée par des groupes fascisants dans ce cas, mais on peut difficilement faire dire ce que l’on veut aux faits historiques. Dans tous les cas, cachez donc ces historiens que les ultra-nationalistes arméniens ne sauraient voir !


Ismail Sefa Uceer, Consul Général de Turquie à Burgas en Bulgarie a adressé une lettre à Krasimir Kostov, maire de la ville de Shumen, pour lui exprimer sa déception quant à la reconnaissance politique d’un "génocide arménien". En effet, le Conseil municipal de la ville de Shumen a adopté le 29 mai dernier une Déclaration reconnaissant (sur le plan politique uniquement) un "génocide" à l’encontre des Arméniens de l’Empire ottoman, ce malgré les positions des historiens qui réfutent catégoriquement la thèse du "génocide".

La lettre du Consul turc rappelle que les événements se doivent d’être discutées dans un cadre scientifique et historique et non dans les hémicycles subissant les influences et les chantages électoraux du lobby arménien de Bulgarie qui trouve ses sources et sa puissance auprès de partis politiques fascisants tel la FRA-Dashnaktsoutioun (parti nationale-socialiste arménien).

Les pressions subies par les élus de la part des organisations ultra-nationalistes arméniennes inquiètent d’autant plus les Turcs que les "campagnes d’information"(sic !) qui menées par le lobby arménien se fondent systématiquement sur un discours profondément turcophobe et teinté de racisme, s’appuyant principalement sur les préjugés anti-turcs les plus primaires visant à attirer sur la communauté turque l’antipathie de l’opinion publique.

Le service de presse municipal a déclaré que le maire de Shumen avait accepté la lettre à titre informatif.

Les événements de 1914-1922

Des affrontements inter-ethniques et des déplacements forcés de populations en Anatolie orientale, entre 1914 et 1922, ont fait plusieurs centaines de milliers de morts parmis les Turcs et les Arméniens. L’Empire ottoman était alors engagé dans la Première Guerre Mondiale aux côtés de l’Allemagne et de l’Empire Austro-Hongrois. Dès 1914, des Arméniens ottomans ont massivement pris le parti des Russes, contre les Turcs, se livrant à des massacres de masse et à des pillages dans l’est de l’Anatolie. A la suite de ces événements, le gouvernement ottoman décida d’éloigner une partie de la population arménienne des zones de front et à risque. Ce transfert se solda par un lourd bilan humain.

La Turquie et de nombreux historiens rejettent catégoriquement la thèse controversée d’un "génocide" que le gouvernement ottoman aurait perpétré contre la population arménienne de l’Empire. Cette thèse, défendue par les nationalistes arméniens, est aujourd’hui instrumentalisée afin d’exercer des pressions politiques sur la Turquie, notamment pour entraver la perspective de son adhésion à l’Union Européenne.

Mot-clé :
Lobbying arménien Question Arménienne Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank