facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Jean-Jack Queyranne cherche à séduire les électeurs franco-turcs mais refuse de condamner la commémoration des 5 terroristes arméniens de Lisbonne

Ecrit par TN-pige, 2014-02-05 14:04:49


crédit photo : © Matthieu Riegler, CC-BY

Mardi soir, 28 janvier 2014, Elisabeth Brissy-Queyranne et son époux, Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional de Rhône-Alpes se sont exprimés à l’émission Politika sur la radio lyonnaise franco-turque : « Made in Turkey ».

Elisabeth Brissy-Queyranne a talentueusement défendu son projet de mandat et sa candidature sans coloration partisane. Elle brigue la première magistrature de Bron aux municipales de mars prochain ; cette même commune dont le mari Jean-Jack a été l’édile entre 1989 et 1997.

Le président Queyranne a souligné les liens étroits, notamment dans le domaine économique et universitaire, entre Rhône-Alpes et la Turquie rappelant les atouts de sa région qui réalise 12% des échanges franco-turcs. La France réalise plus de 800 millions d’euros d’excédent dans son commerce avec la Turquie.

Interrogés sur le sujet de la candidature turque à l’UE, alors que le président de Rhône-Alpes reprenait mot pour mot le discours tenu par le président Hollande préconisant : « il faut vivre positivement la décision du référendum » ; Elisabeth Queyranne se démarquait avec une approche plus ambitieuse et humaine : « L’Europe et la Turquie ne sont pas encore mûres pour cette adhésion mais au fond de moi, j’ai envie que la Turquie soit dans l’Europe ».

Lorsque l’animateur de l’émission, après avoir cité les propos de Jean-Jack Queyranne repris de son blog : « le Centre National de la Mémoire Arménienne fait écho à la Maison de la Culture Arménienne de Décines », indiquait que la Maison de la culture arménienne de Décines arborait une plaque en l’honneur des « 5 de Lisbonne » et qu’un hommage leur était rendu, Jean-Jack Queyranne a précisé ne pas connaitre ces faits.
Précision fut apportée : « les 5 de Lisbonne » sont ces 5 terroristes arméniens affiliés à la FRA Dashnaktsoutioun qui ont perpétré un attentat-suicide contre l’ambassade de Turquie à Lisbonne en juillet 1983 tuant un policier portugais et l’épouse de l’ambassadeur turc.
A la grande surprise et stupéfaction de tous, le président Queyranne n’a exprimé aucune condamnation de cette macabre et scandaleuse commémoration meurtrière.

La question de l’animateur a surpris le président Queyranne : « dans un article du Parisien daté du 20 octobre dernier, on apprend que la construction du Centre National de la Mémoire Arménienne à Décines a bénéficié pour moitié d’un financement public notamment de la Région Rhône-Alpes. Comprenez-vous que les Français notamment turcophiles soient choqués que des subventions publiques puissent alimenter des commémorations de terroristes ? »

Jean-Jack Queyranne, bottant en touche, a tenu des propos sibyllins : « il ne faut pas poser la question en ces termes ».

Visiblement mal à l’aise, Jean-Jack Queyranne a privilégié le dérapage communautariste plutôt que de choisir la neutralité républicaine et condamner purement et simplement le terrorisme.

Même à la question : « Y a-t-il un terrorisme bon et un terrorisme mauvais ? » le président Queyranne a répliqué par la xyloglossie.

Et sur les forum ultra-nationalistes arméniens on se gargarise déjà du comportement de M. Queyranne :

"Pour ceux qui veulent écouter comment un homme politique a eu le courage, parce qu’il n’y a pas d’autres termes, de défendre notre cause [arménienne] alors qu’il était sur une radio turque."

Du courage ?
Du courage de quoi ?
De ne pas condamner le terrorisme arménien ?
Il y aurait donc bel et bien un mauvais terrorisme et un bon terrorisme ?
Une mauvaise violence et une bonne violence ?
Des mauvais actes racistes et de bons actes racistes ?
Quel courage..!

Cette prise de position anti-républicaine du président de Rhône-Alpes est particulièrement décevante. Au final, les auditeurs auront retenus de cette longue interview en direct, l’intervention argumentée et indépendante de madame Queyranne qui a tenu des propos courageux et fédérateurs et la plaidoirie approximative, floue et frileuse d’un président de région.

#FRA Dachnaktsoutioun France Terrorisme arménien Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank