facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Interview de la sénatrice-maire Sylvie GOY-CHAVENT dans les studios de Radio MIT

Mardi 22 octobre 2013 à 21h

Ecrit par Hakan Akgün, 2013-10-29 11:07:14


Radio Made In Turkey, la voix des turcophiles, située à Lyon (69), a eu le plaisir d’accueillir madame Sylvie Goy-Chavent, sénatrice UDI de l’Ain et maire de Cerdon.

Durant l’émission Politika, la sénatrice a répondu aux questions des auditeurs.
En première partie, Madame Goy-Chavent a évoqué son déplacement en Azerbaïdjan, le 9 octobre dernier, en qualité de contrôleur pour le Sénat français de l’élection présidentielle azerbaïdjanaise. Elle précise n’avoir observé aucune irrégularité dans les contrôles qui ont été réalisés et salue les efforts de l’Azerbaïdjan en direction de la démocratie.

La sénatrice qui est très attachée aux valeurs de la République française, a dénoncé l’injustice provoquée par l’armée arménienne qui occupe, depuis plus de 20 ans, un cinquième du territoire azerbaïdjanais malgré 5 résolutions des Nations-Unies.
« Je souhaite que les provinces occupées retournent aux Azéris car ça ne serait que justice. » a-t-elle conclu.

Sylvie Goy-Chavent regrette le militantisme en faveur de l’occupant arménien que des parlementaires français exercent, soit par des déplacements au Haut-Karabagh, soit en rencontrant Bako Sahakian, président de l’auto-proclamée « République du Haut-Karabagh » qu’aucun pays au monde, pas même l’Arménie, ne reconnait.
Concernant la récente remise de la médaille de l’ordre national du Mérite à Hilda Tchoboian, ancienne présidente de la Maison de la culture arménienne de Décines-Charpieu où une plaque commémore les « cinq de Lisbonne », cinq terroristes qui ont attaqué l’Ambassade turque de Lisbonne en 1983 et tué un policier portugais ainsi que l’épouse du chef de mission turc ; La sénatrice Sylvie Goy-Chavent a estimé que tout terrorisme devait être condamné de la même façon et qu’il n’y avait pas de « bon terrorisme ».

Par ailleurs, au sujet de l’agression des 2 Franco-Azerbaïdjanais dans l’enceinte même de l’Assemblée nationale mardi 26 février 2013 par une quarantaine d’extrémistes arméniens, la sénatrice juge que cette agression est parfaitement scandaleuse et inacceptable.

Dans un second temps, le sujet de la Turquie a été abordé. Membre du groupe d’amitié France-Turquie au Palais du Luxembourg, madame Goy-Chavent a rappelé qu’elle n’avait non seulement pas voté la proposition de loi liberticide de Valérie Boyer mais qu’elle avait participé à la saisine du Conseil constitutionnel en compagnie de 157 autres parlementaires. « Il n’appartient pas au parlement d’écrire l’Histoire » a-t-elle affirmé pour motiver son geste.

Puis l’interview a pris fin en évoquant l’entrée dans l’Union européenne de la Turquie. D’après la sénatrice, l’adhésion de la Turquie inquiète car c’est un pays, bien que laïc, à majorité musulmane.

Elle a explicité : « J’aime la Turquie d’Atatürk tournée vers le progrès et la modernité comme les deux femmes que j’ai autour de moi dont l’une est doctoresse ».
La sénatrice a conclu l’échange en souhaitant que les relations franco-turques « ne soient plus une main tendue mais une main serrée » et qu’à la première occasion, elle ferait une visite en Turquie.

La radio Made In Turkey a pour vocation d’œuvrer pour l’amitié franco-turque et de relayer la voix des turcophiles francophones, vous pouvez l’écouter sur www.radiomit.com et sur l’application RADIO MIT téléchargeable gratuitement depuis l’Apple Store et l’Android Market.

Les photos ont été prises par la photographe professionnelle : ZEN FOTO VIDEO.

Vous pouvez réécouter l’émission depuis : http://www.radiomit.com/service-pod...

Communiqué de presse
#Politique Arménie Azerbaïdjan Karabagh Massacres de Khojaly Opinion Question Arménienne Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank