EURTRY:

Accueil > Turquie, le guide > À propos de la Turquie > Turquie : Destinations populaires

Turquie : Destinations populaires


Ecrit par , 2013-07-13 08:00:00


ANTALYA

Olimpos

Antalya, surnommée aussi la Riviera turque, constitue la partie la plus remarquable de la côte méditerranéenne de la Turquie. Antalya, ville typique de la Turquie, avec son quartier historique Kaleiçi enclavé par des murailles, lequel représente symboliquement son cœur, est une ville moderne qui se développe de jour en jour. Au cours de ces dernières années, cette région a connu, en quelque sorte, une « renaissance » ; car les anciennes constructions en bois, qui datent des Ottomans, suite à des travaux de restauration, ont été transformées en des hôtels-boutiques. L’accès des rues étroites du vieux quartier est interdit aux voitures ; c’est donc pourquoi cet espace représente un endroit extraordinaire où l’on peut respirer l’air pur de la charmante Marina. L’emblème d’Antalya est le Yivli Minare (minaret cannelé) construit au 13ème siècle par les Seldjoukides. Le musée archéologique expose d’innombrables pièces retrouvées sur les sites et des objets précieux qui couvrent la période allant de l’âge paléolithique jusqu’à la période ottomane.

Antalya dominée par les monts du Taurus offre un paysage montagnard splendide ; la ville, située sur des hautes falaises, possède plusieurs grands hôtels donnant sur la mer. La plage Lara, située environ à 12 kilomètres à l’est d’Antalya, et connue pour son sable doré, est devenue, à elle seule, la station balnéaire la plus recherchée de la région. À l’ouest, Konyaaltı, cette longue plage de galets est assez populaire aussi. Si vous montez dans les hauteurs et que vous visitez les cascades de Düden et Kurşunlu, vous serez enthousiasmés de voir la chute spectaculaire de ces eaux. A Saklıkent, situé seulement à 50 kilomètres du centre ville, où la neige est présente sur les pentes de la montagne jusqu’au début avril, vous trouverez la possibilité de faire du ski.

Le festival d’Art et de cinéma Altın Portakal (Orange d’Or) se tient à Antalya tous les ans en automne. Antalya compte un grand nombre d’hôtels de cinq étoiles, dont la plupart conçus de manière à organiser des réunions ; par ailleurs il y a un grand centre de congrès appelé ‘’Pyramide’’ pouvant accueillir, à lui seul jusqu’à 3000 invités ; tout ceci fait de la ville d’Antalya un lieu de rencontre incontournable pour l’organisation des conférences.

Dans les frontières de la région d’Antalya se trouvent d’innombrables centres de vacances tels que Alanya, Belek, Kalkan, Kaş, Kekova, Kemer, Olympos et Patara.

Les sites historiques les plus renommés de la région d’Antalya :

Aspendos : situé à 50 kilomètres à l’est d’Antalya, Aspendos fut un centre de commerce très important pendant la période romaine. Aujourd’hui, l’aspect le plus important d’Aspendos est son impressionnant théâtre construit vers 162 Ap. J.-C. Ce théâtre possède un immense gradin comportant environ 15.000 places assises exceptionnellement bien conservées. Tous les ans, dans le théâtre se tient le festival d’Opéra et de Ballet d’Aspendos qui a lieu pendant les mois de juin et juillet ; ce spectacle vous donne l’opportunité de voir l’interprétation de certaines œuvres classiques exceptionnellement bien mises en scène. L’aqueduc, permettant d’assurer le besoin en eau de la ville demeure relativement intact et est un chef-d’œuvre impressionnant.

Phaselis : Cette ville portuaire de Lycie, avec ses trois ports, était autrefois un centre commercial très important. Au pied du mont Tahtalı, il y a un point d’arrêt reconnu par les passionnés de yachting ; cet endroit, avec sa mer claire et sa plage sablonneuse, est sans égal pour ceux qui se réjouissent du soleil. La plupart des vestiges datent de l’époque romaine, parmi ceux-ci, les principaux sont un théâtre, des bains, des aqueducs, la porte d’Hadrien, une agora et une acropole.

Perge : situé seulement à 18 km d’Antalya, Perge a été une des villes les plus importantes de Pamphylie. Cette ville a été visitée par St Paul aux premiers temps du christianisme. Entourées de grandes tours impressionnantes, de nos jours elle mérite un intérêt tout particulier grâce à son théâtre et ses bains.

Demre : Demre, surnommée aussi Kale, ville antique de Myra, doit sa célébrité surtout à Saint-Nicolas qui, au 4ème siècle, en a été l’évêque. L’Eglise de Saint Nicolas est l’édifice où l’on célèbre traditionnellement, la semaine du 6 décembre, la fête de Saint Nicolas. Par ailleurs, le théâtre romain, datant du 4ème siècle Av. J.- C. et qui est entouré de tombeaux de roches impressionnants est un site d’intérêt touristique.

ALANYA

Alanya est un ravissant centre de vacances avec ses belles plages sablonneuses, ses hôtels et motels modernes ainsi qu’avec ses nombreux restaurants de poissons, cafés, clubs et bars. Les cafés qui entourent le port sont les endroits populaires qui accueillent les touristes et les habitants d’Alanya. Commençant des endroits où se trouvent les parcs, la route, bordée de nombreux petits magasins qui proposent de menus objets faits à la main, des vêtements de cuir, des bijoux, des sacs à main et de jolies gourdes colorées propres à cette région, tout en longeant la côte, mène au port. On y trouve trois plages labellisées drapeau bleu, ainsi que beaucoup de lieux touristiques à découvrir dont la cave de Damlataş, le musée d’archéologie et d’ethnographie, la vallée de Dim Çayı, les trois célèbres grottes : Fosforlu, Kızlar et Aşıklar, et de nombreux autres sites qui méritent l’intérêt. Pour plus d’informations veuillez consulter la page des destinations

BODRUM

Gümbet, Yalıkavak, Turgutreis, Türkbükü…

Bodrum

Bodrum, située sur une péninsule, est une localité connue à l’échelle mondiale en tant que lieu de vacances et de divertissement ; Bodrum, avec son climat, sa mer, sa beauté naturelle, ses magnifiques criques, son histoire, ainsi que sa vie nocturne animée et ses spectacles qui continuent jusqu’au lever du jour, constitue un vrai paradis. Ses nombreux centres de vacances et hôtels répondent parfaitement à tous les besoins des visiteurs. Depuis le début de l’histoire, Bodrum, nommé dans l’antiquité Halircarnasse, a fortement impressionné toutes les personnes qui ont eu la chance de la visiter, et a connumaintes cultures et civilisations telles que cariennes, lélègues, persanes, doriques, grecques, romaines, byzantines et ottomanes.

Que visiter dans les environs ?

Les villages situés sur la côte, les baies et les criques telles que Gümbet, Bitez, Ortakent, Bağla, Aspat, Karaincir, Akyarlar, Turgutreis, Gümüşlük, Yalıkavak, Gündoğan, Göltürkbükü, Torba, Güllük, sont renommés mondialement, et chaque lieu possède son propre charme et ses particularités.

La tour de Bodrum, construite par les chevaliers de St Jean, est devenue le symbole de la ville. De nos jours, on peut y visiter le ‘’Musée d’archéologie sous-marine de Bodrum’’ auquel a été attribué le “Certificate de mérite’ au concours de “Prix du Musée Européen de l’Année” en 1995. Un autre endroit que devraient visiter à Bodrum les passionnés d’Histoire sont ‘’les ruines du Mausolée’’.

Le voyage bleu, également connu sous le nom de la croisière bleue (« Mavi Yolculuk » en turc) est un terme utilisé pour désigner une croisière de détente en bateau, les points de départ en sont Bodrum, Marmaris, Fethiye, Gökova, Fethiye ou Antalya. Cette croisière offre des vacances exemplaires grâce auxquelles on peut découvrir les charmantes baies et criques accessibles uniquement par voie maritime ; ces voyages sont organisés pour donner aux gens la possibilité de nager dans une myriade de nuances de bleus, dans des eaux non polluées, et aussi de visiter de magnifiques sites antiques tel que Knidos.

CAPPADOCE

Cappadoce

Cette région surnommée aussi ‘’Cappadoce’’ est une aire géographique qui regroupe les localités d’Ürgüp, de Göreme, d’Avanos, d’Üçhisar, de Derinkuyu, de Kaymaklı et d’Ihlara. La Cappadoce est une région aux paysages insolites, modelée de tufs volcaniques, où se trouvent de mystérieuses églises, cités souterraines et cheminées de fées. Cette région offre aux visiteurs un immense plateau extraordinaire. Par ailleurs, la région est célèbre pour son tissage de tapis, ses vins ainsi que les poteries rouges propres à la ville d’Avanos. La Cappadoce a été un vrai refuge pour les premiers chrétiens qui, tout en s’abritant dans les cités souterraines et en y accomplissant leur culte, ont pu échapper aux persécutions religieuses. On dénombre, dans cette région, environ 3000 églises troglodytes, dont la plupart fermées au public.Le village de Göreme constitue le centre de l’industrie du tourisme de la région, et la plupart de ses habitants vivent toujours dans des maisons en forme de caverne, dont certaines sont converties en pensions. Si vous visiter les alentours de la ville, vous pourrez contempler de surprenantes formations rocheuses appelées Peri Bacaları (cheminées de fées).

Le village de Göreme constitue le centre de l’industrie du tourisme de la région, et la plupart de ses habitants vivent toujours dans des maisons en forme de caverne, dont certaines sont converties en pensions. Si vous visiter les alentours de la ville, vous pourrez contempler de surprenantes formations rocheuses appelées Peri Bacaları (cheminées de fées).

Située à l’ouest de Niğde, la magnifique vallée d’Ihlara est une gorge de 10 kilomètres de long et environ 80 mètres de large. Ce merveilleux parcours de randonnée abrite environ 60 églises creusées dans les parois, dont 12, y compris l’impressionnante église d’Eğritaş, ouvertes au public.Cette région comporte aussi une centaine de villes souterraines dont les plus remarquables sont Kaymaklı, qui s’étend sur 8 étages, et Derinkuyu qui descend jusqu’à 55 mètres de profondeur sous la terre.

Elles ont servi d’abris pour les chrétiens fuyant les persécutions religieuses au 7ème siècle ; à cette époque, les chrétiens ont créé un espace souterrain, très bien conçu et entrepôts..

DİDİM & Altınkum

Didim est l’un des centres de vacances les plus beaux située sur la côte égéenne de la Turquie. Etablie sur une péninsule, où se trouve le delta du fleuve de Büyük Menderes, Didim possède des criques, des plages de sables d’or, des ports naturels bien conservés et on y trouve aussi le lac Bafa jouxtant la ville. Les deux importantes villes ioniennes Milêtos et Didyma, patrie du célèbre apôtre Saint Paul pendant l’Antiquité, se trouvent également à proximité de Didim. Le Temple d’Apollon a été l’un des endroits les plus sacrés de l’Antiquité. Bien qu’il ait été pillé et brûlé plusieurs fois, ce sanctuaire s’est assez bien conservé et garde toujours sa beauté exceptionnelle.

Altınkum

Altınkum signifie littéralement « sable d’or », et cette expression définit très bien cette jolie plage longeant une station balnéaire d’un confort singulier. Populaire auprès des familles, cette localité offre de nombreuses possibilités de logement et de divertissement avec, entre autres, beaucoup de restaurants et de bars. Au centre du village, il y a de nombreux magasins et un marché de plein air. Altınkum accueille aussi bien des vacanciers turcs qu’internationaux.

FETHİYE & Göcek, Ölüdeniz, Ovacık, Hisarönü

Fethiye est une ville de marchés traditionnels située en bordure d’un joli port naturel. Les bateaux y sont toujours prêts à des départs pour de petites excursions d’une journée faites tout au long de la côte ; c’est un endroit exceptionnel pour la plongée sous-marine ; Il y a un grand nombre d’hôtels dans la ville même. La ville attire plus souvent des personnes ou couples du troisième âge qui préfèrent le style de vie traditionnelle ; ces personnes sont davantage motivées par le fait que la ville est construite en terrain plat et que, conséquemment, la promenade y est facile. Paspatur, galerie étroite se trouvant au cœur du marché, est bordée de magasins très variés. Pour passer une agréable soirée dansante et chantante, il vous suffit de vous dirigez vers cet endroit où se trouvent de charmants petits bistros animés par la musique.

Olüdeniz

Fethiye

Ölüdeniz, dont la traduction littérale signifie ’Mer Morte’, est bordée de plages touristiques et entourés de collines de pins. Cette charmante lagune, qui dispose de l’un des plus beaux paysages pittoresques, est un endroit dont la beauté naturelle est très bien conservée. L’accès à la plage bordant la lagune est payant et seule la pratique des sports nautiques non motorisés y est permise. On y trouve aussi une très grande plage publique de galets et/ou de sables à gros grains qui s’appelle la plage de Belceğiz. Dans une petite allée longeant la côte se trouvent des bars où l’on peut se détendre, des restaurants servant des plats régionaux et internationaux, ainsi que des magasins ouverts tard la nuit. Belceğiz, plage idéal pour les familles, est un endroit où vous pouvez passer d’agréables moments de détente tout en étant allongés sur des chaises-longues. Elle possède aussi de nombreux équipements nautiques modestes mais fiables. Les bateaux quittent la baie pour effectuer des excursions sur la côte environnante ; par ailleurs, grâce à sa montagne de Babadağ, ce site attire l’intérêt, tout particulièrement des parapentistes ; le vol commence des hauteurs de cette montagne et prend fin à Belcekız, une des plages les plus célèbres du monde.

Göcek
Accessible aux véhicules motorisés, la ville de Göcek, grâce à ses jolies criques, est un endroit reconnu pour le yachting et les croisières bleues. Avec ses quatre marinas, petits magasins et restaurants, elle offre un point de rencontre pour les célébrités internationales.

Hisarönü et Ovacık
Il y a vingt ans, on voyait très peu d’immeubles à Hisarönü, actuellement la ville est devenue, en elle-même, une localité très animée ; entourée par des montagnes de pins, Hisarönü est située dans un endroit merveilleux, et des hôtels y ont été construits selon l’architecture locale. La plage d’Ölüdeniz est seulement à 15 minutes de distance. A proximité d’Hisarönü se trouve Ovacık, centre de vacances créé récemment, et où l’on rencontre essentiellement des hôtels et aussi des immeubles s’associant parfaitement avec le magnifique paysage de montagne.

ISTANBUL

Istanbul

Istanbul est la seule ville au monde, bâtie à la charnière de deux continents : l’Europe et l’Asie. Son histoire a essentiellement été déterminée par son emplacement et sa beauté naturelle fascinante. Cette ville a longtemps été convoitée par les empires les plus puissants ; İstanbul fut d’abord la capitale de l’Empire Byzantin, puis celle de l’Empire Ottoman. İstanbul est située sur les deux rives du Bosphore, détroit qui relie la Mer de Marmara et la Mer Noire. Avec plus de 12 millions d’habitants, elle est la plus grande métropole de la Turquie. İstanbul représente aussi le cœur économique du pays ; toutes les grandes compagnies et banques, les médias et les agences de publicité ont leurs sièges sociaux dans cette ville.

İstanbul, est en même temps une capitale d’art et de culture, elle se singularise par sa richesse traditionnelle dans les domaines de l’opéra, du ballet et du théâtre ; y sont organisés concerts, expositions d’art, festivals, ventes aux enchères et conférences ; cette ville abrite aussi des musées sans égaux. Par le fait qu’elle a été capitale impériale pendant 1500 ans, İstanbul a acquis une identité très particulière. Il vous suffit de faire un petit tour dans la ville pour rencontrer des constructions reflétant l’architecture romaine, byzantine et ottomane ; notamment des palais, des mosquées, des églises, des monastères, des monuments et murailles en ruine. Toutefois, İstanbul n’est pas une ville vivant uniquement dans son passé, c’est aussi une métropole animée, moderne et tournée vers l’avenir. Les grands bazars et les centres commerciaux, les magasins ultramodernes, les marchands ambulants et les brocanteurs, les anciens petits immeubles et les gratte-ciel y sont en parfaite harmonie ; cet amalgame donne à la ville un charme extraordinaire et fait d’elle une ville à multiples facettes. İstanbul ressemble à un tapis tissé de motifs complexes, un subtil mélange de cultures orientale et occidentale.

Patrimoine culturel :
Capitale des deux importants empires, İstanbul possède de nos jours de nombreux monuments architecturaux étendus à travers la ville, lesquels reflètent la magnificence du passé. La partie se trouvant entre la mer de Marmara et la Corne d’Or, est aussi connue en tant que « péninsule de l’histoire » du fait qu’elle comporte de nombreux édifices appartenant à l’architecture romaine, byzantine et ottomane.
A titre d’exemple nous pouvons mentionner le fameux Palais de Topkapi, Résidence des Sultans ottomans, l’Ayasofya (La Sainte Sophie), les impressionnants travaux architecturaux de la période byzantine, et les mosquées de Süleymaniye et de Sultanahmet (la mosquée bleue) qui dominent l’horizon d’Istanbul, offrant ainsi un joli panorama.

La partie située de l’autre côté de la rive de la Corne d’Or était autrefois connue en tant que Pera, signifiant « autre rive ». Colonisée par les Génois et les Vénitiens au 12ème siècle, elle est devenue un quartier généralement habité par les Levantins et a contribué à la formation de l’esprit occidental d’İstanbul.

La tour de Galata construite par les Génois, les rues étroites évoquant les villes italiennes, les bâtiments majestueux des consulats, ayant tous été des ambassades avant qu’Ankara devienne la capitale, et les bâtiments de « L’art Nouveau », situés tout au long d’İstiklal Caddesi, tout ceci reflète l’aspect assez cosmopolite de l’ancienne İstanbul.Les palais, les yalı (villas côtières en bois), les citadelles et les immenses maisons particulières, construits par les ottomans continuent toujours à embellir le paysage d’İstanbul. Les palais de Dolmabahçe et de Yıldız (étoile), situés sur les rivages du Bosphore devinrent autrefois, après que le palais de Topkapı fut abandonné, les résidences des Sultans ottomans. Le Bosphore est surtout connu pour ses habitations authentiques telles que les splendides villas et manoirs construits en bois (yalı) longeant la mer

IZMIR

Ephèse / Efes

La ville, reconnue aussi en Turquie sous le nom de « Belle İzmir » est située au bord d’un long golf étroit, abritant des yachts, des paquebots et des bateaux de vapeur. Elle possède un climat très chaud mais la brise marine se manifestant pendant l’été rend supportable la chaleur brûlante du soleil et rafraichit le climat de la ville. İzmir, qui a une identité culturelle et historique tout à fait particulière est la troisième plus grande métropole de la Turquie.

Le littoral égéen se trouvant dans les frontières de la province d’İzmir a une longueur de 629 kilomètres. La ville comporte une étendue de plage formée de sables d’or naturels, d’une centaine de kilomètres. Grâce à sa formation géographique, le littoral d’İzmir composé de plusieurs petites baies péninsulaires donne aux gens l’opportunité de faire la pratique des sports aquatiques et représente aussi un endroit idéal pour les vacances balnéaires. Les plages les plus populaires se trouvant dans cette ville sont, au sud, Pamucak, Altınkum, Gümüldür et Özdere, à l’est, Urla, Çeşme, Ilıca, Alaçatı, et au nord, celles de Dikili, Çandarlı, Foça, Ören.

Sites historiques :
Les sept églises de l’apocalypse, mentionnées par St John dans le livre de la « révélation », sont en Turquie. Six de ces églises se trouvent dans les sites historiques, de célébrité mondiale, qui sont respectivement Efes (Ephèse), Izmir (Smyrne), Bergama (Pergame), Akhisar (Thyatire), Alaşehir (Philadelphie), Sart (Sarde), situés tous dans les proximités du littorale égéen ; et le septième et dernier Eskihisar (Laodicée), situé à Denizli, ville se trouvant dans les intérieurs de la côte égéenne. Entre autres, Efes (Ephesus) et Bergama (Pergame), sites constituant la toute grande partie de la ville antique, méritent un intérêt tout particulier à être visités.

KALKAN

Au cours de ces dernières années, la ville de Kalkan est devenue le point de mire de la grande bourgeoisie voulant découvrir l’aspect authentique de la Turquie. Cette jolie ville ornée de maisons de pierres est située sur le versant d’une butte contournant un merveilleux port. Le bord de mer de Kalkan que longent les ruelles étroites, est un endroit très fréquenté pour ses nombreux magasins, bars et restaurants sophistiqués servant généralement des plats traditionnels turcs mais aussi d’excellents plats de poissons et de fruits de mer ; par ailleurs, au bord de la marina se trouvent aussi quelques bons restaurants de poissons. Du fait que la plupart des rues sont en pente, il est recommandé que vous soyez quand même en assez bonne forme pour pouvoir vous y promener. En revanche, les résidants des hôtels et des villas qui se trouvent sur les hauteurs et qui donnent sur cette charmante baie, s’émerveillent du joli panorama. Comme le territoire ne convient pas du tout au développement d’une localité de grande étendue, la plupart des hôtels qui s’y trouvent sont assez petits mais sympas et représentent tous des milieux très chaleureux. Il est aussi à noter que le nombre de villages de vacances s’est considérablement accru au cours de ces dernières années et que les bâtiments récemment construits se sont étendus vers les baies voisinant la région de Kalkan. Depuis le centre ville vous pouvez facilement accéder à la Baie de Kalamar située à l’ouest ; vous pouvez y aller soit à pied, une assez longue marche, soit en taxi, pour ceux qui ne désirent pas perdre de temps. Etant donné que la plupart des hôtels côtiers se trouvent plus haut par rapport à la mer, pour pouvoir accéder aux plages il vous suffit de descendre les escaliers ; et l’accès à la mer se fait de par les plates-formes à échelles qui vous mènent directement vers des eaux profondes. Les amoureux de mer, qui ne se contentent pas de la petite plage de galets se trouvant à Kalkan même, ont le choix entre la magnifique plage de Kaputaş située à six kilomètre du centre, et la longue plage sablonneuse de Patara où l’on trouve une eau de mer d’une clarté sans pareille et d’un bleu turquoise émerveillant. A Kalkan on trouve aussi la possibilité de participer à des croisières organisées ; les bateaux partent, soit du port de Kalkan soit de Kaş située à environ 25 kilomètres de distance, pour des voyages paisibles vers les baies et les îles environnantes. Kalkan vous offre une ambiance singulière, car elle est une des stations balnéaires les plus sophistiquées de la Turquie.
Cependant cette ville n’est pas très recommandée pour les personnes ayant la difficulté de faire de longues marches fatigantes ou pour les familles qui sont en compagnie de leurs petits enfants. Par ailleurs, les villes antiques de Xanthos et de Létôon sont à proximité de Kalkan.

KEMER

Kemer est une ville où a été construit un des premiers villages de vacances, conçu de manière à être en parfaite harmonie avec le paysage environnant, et ce, sans en détériorer la beauté naturelle. La splendide Marina située au centre ville est l’un des points d’arrêt les plus recherchés pour les passionnés de yacht effectuant la croisière bleue. Autour de cette marina se trouvent des magasins, des bars sophistiqués et des restaurants accueillant la clientèle aisée de la marina. La plage de Kemer est une plage de galets très admirées par les vacanciers, mais les principaux villages de vacances et stations balnéaires les plus fréquentés sont localisés dans les environs de la ville de Kemer ; à savoir Kızıltepe, Göynük, Beldibi, Çamyuva et Tekirova. Entourés de forêts de pins, ces endroits proposent une large gamme de logements et d’hôtels de cinq étoiles, tous conçus de manière à s’inscrire harmonieusement dans le cadre naturel.

KUŞADASI

Kuşadası est l’une des plus grandes stations estivales de la Turquie. Avec son port dynamique, Kuşadası constitue une escale de choix pour des paquebots en provenance du monde entier. La ville offre à ses visiteurs un monde touristique effervescent grâce à ses merveilleuses plages, ses centres de commerces très variés, ses sites et monuments historiques très impressionnants et ses soirées animées sans pareilles. Kuşadası signifiant littéralement l’île aux oiseaux doit son nom à l’îlot Güvercinada ou l’île de pigeon, récemment reliés au continent par une digue et abritant une forteresse construite, au 14ème siècle, par les Gènes. La vieille ville, située au cœur de la ville et où se trouve un caravansérail datant de l’Empire ottoman, est un quartier populaire qui offre aux visiteurs la possibilité de faire des achats à leur guise et de se divertir à tout moment.

Les villes antiques d’Éphèse, de Milet et de Didymes, la maison de la Vierge Marie, La basilique de Saint Jean sont des patrimoines historiques et culturels de célébrité mondiale situés dans les environs immédiats de Kuşadası.

Le Parc National de la péninsule Dilek situé au sud, est aussi une principale destination touristique grâce à son impressionnante beauté naturelle, ses arbres, ses canyons, ses bras de mer, ses plages, ses zones de pique-nique et ses sentiers.

MARMARİS & İçmeler, Turunç, Bozburun

Marmaris

Marmaris, l’une des stations de vacances les plus populaires de la Turquie, non seulement est l’endroit préféré des grandes familles et des jeunes couples mais aussi attire un bon nombre de vacanciers britanniques, dont la plupart reviennent l’année d’après. Marmaris, avec ses montagnes en pentes raides descendant jusqu’à l’extrémité de la mer, couverts de pins, et bordée minutieusement de minuscules îlots offre une majestueuse beauté naturelle.

Dans cette région, comme logement, vous avez plusieurs choix ; on y trouve des hôtels de cinq étoiles ainsi que des apparts hôtels, mais les hôtels de trois étoiles sont majoritaires. La plupart des nouveaux hôtels sont situés dans les zones montagnardes tel que Armutalan ; il y a par ailleurs d’autres types de logements dans les deux extrémités de la route principale longeant la mer.

En dehors de Marmaris, dans les baies environnantes se trouvent des centres de sports maritimes où il est possible de pratiquer les sports extrêmes et les sports marins et sous-marins. La crique d’Akvaryum (aquarium), la grotte maritime de Baca (cheminée) et la zone récif sont les endroits préférés des visiteurs turcs et/ou étrangers passionnés de la plongée.

Les agences de voyages organisent, dans les alentours du ruisseau de Dalaman, des tours de randonnées pédestres ainsi que des activités portant sur la pratique des sports d’aventures. Le safari de jeep est classé parmi les alternatives proposées. Les villes antiques situées aux alentours de Marmaris sont les suivantes : Hisarönü-Turunç (Amos), Hisarönü (Bybassos), Hisarönü (Kastabos), Bayır Kasabası (Syma), Bozburun (Larymna), Söğüt (Thyssanos), Bozukkale (Loryma), Serge Limanı (Kasara), Sedir Adası (Cedrai), Karacasöğüt( Euthena et Amnistos).

İçmeler
İçmeler, station estivale préférée surtout des familles et beaucoup plus verte que sa voisine Marmaris, avec ses larges rues bordées d’arbres, représentent un véritable endroit de détente. Cette ville entourée de montagnes de pins, et possédant une merveilleuse baie est un lieu où la pratique de toutes sortes de sports aquatiques est possible. Les eaux y sont peu profondes et calmes ; c’est donc pourquoi les enfants peuvent tranquillement se baigner dans la mer sans courir aucun danger. Dans la ville, il y a d’innombrables restaurants servant des plats variés de la cuisine turque ou internationale ; s’y trouvent aussi petits bars très animés et bon nombre de centres de shopping. Pour ceux qui désirent sortir le soir et se retrouver dans une ambiance beaucoup plus animée, Marmaris se trouve à quelques minutes, en dolmuş ou en taxi, de la ville.

Turunç
Après avoir parcouru la route en pente raide qui serpente autour des montagnes d’İçmeler vous arrivez à Turunç, unique station de vacances de grande qualité qui est un endroit très calme. Les endroits d’hébergement sont pour la plupart des petits hôtels gérés par des familles villageoises ; vous avez aussi des apparts hôtels qui vous donnent la liberté de cuisiner à votre guise. Sur la rue principale se trouvent plusieurs bons restaurants ainsi que quelques petits bars animés de musique et des magasins variés répondant à tous vos besoins immédiats durant votre séjour.

Bozburun
Connue également pour son miel produit à partir de pin, de fleur et de thym, Bozburun, localité bien isolée et bénie par la nature, offre un lieu idéal pour ceux qui désirent s’échapper de la vie urbaine. Dans la campagne qui environne Bozburun, endroit favori particulièrement des touristes turcs, vous avez la chance de faire d’agréables randonnées pédestres ; si vous pensez effectuer un voyage touristique, vous pouvez participer à des tours en car, organisés quotidiennement, en destination de Marmaris, située à 50 Kilomètres de distance.

SİDE

Side est construite sur une péninsule entourée de plages de sable de chaque côté, entourée par des remparts antiques. La ville accueille un impréssionnant théatrique antique grec de 17,000 place surplombant la mer, un musée et le magnifique et très romantique temple d’Apollon qu’il est recommandé de visiter au coucher du soleil. La vieille ville est délimitée par les remparts et la mer, un avantage qui fait également que la ville propose principalement des pensions et de petits hotels et motels.

Kumköy (littéralement le Village de sable), la longue plage de sable qui s’étend de chaque côté de la ville accueille plusieurs grands hotels 4 ou 5 étoiles.

Side a quelque chose à proposer pour tout le monde : de belles plages, de l’histoire, beaucoup de boutiques, une vie nocturne animée et un grand choix de restaurants.

PAMUKKALE

Pamukkale

Les travertins de Pamukkale, d’une blancheur éblouissante, et sa voisine la cité Hiérapolis, se trouvent dans les intérieurs de la cote égéenne, à proximité de la ville de Denizli. On peut facilement accéder à ces deux centres touristiques depuis tous les villages de vacances situées sur la côte égéenne, il vous suffit de participer à de petites excursions organisées quotidiennement.

Cependant Kuşadası est la ville la plus proche de ces endroits - environ à 4 heures de bus. Pamukkale qui signifie littéralement le « Château de coton » est l’une des merveilles naturelles de Turquie les plus impressionnantes. Cette zone, située à deux cents mètres d’altitude, est une plate-forme à étages, formée d’une structure rocheuse en travertin d’un blanc très pur. Les sédiments de minéraux blancs, qui ressemblent de loin à la neige, se forment à partir d’une eau chaude riche en minéral, provenant d’une source naturelle et coulant vers le bas de la falaise tout en s’accumulant dans de petits bassins. Cette région attire tellement de visiteurs que, afin de maintenir la beauté naturelle, des mesures drastiques ont dû être prises ; d’où, il est désormais interdit aux visiteurs de marcher sur ces travertins. Cependant les personnes désirant profiter de ces eaux thermales ont l’opportunité d’aller se baigner dans la piscine voisine, ornée de piliers de marbre. Vers la fin du 2ème siècle avant Jésus Christ, les Attalides, dynastie d’Attale, roi de Pergame, se sont servi, lors de la construction du site historique de Hiérapolis, des eaux thermales se trouvant dans ce centre de spa. Dans cette région on rencontre les vestiges des bains, des temples, d’un théâtre assez bien conservé ; et d’autre part la région abrite la plus grande nécropole de l’Anatolie, laquelle comporte plus de 1200 tombeaux.

Mot-clé :
Guide
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank