EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Actualité > Ankara craint le report des négociations avec (...)

Ankara craint le report des négociations avec l’UE


Ecrit par , 2013-06-19 20:30:37


Le Parlement européen pourrait annuler l’ouverture des négociations d’adhésion de la Turquie prévue le 26 juin prochain et portant sur la politique régionale, en raison des évènements de Taksim. Ankara s’apprête à répliquer sévèrement.

« Un chapitre des négociations suspendues depuis trois ans devrait s’ouvrir ce 26 juin. Nous craignons la probable réaction disproportionnée de l’UE aux évènements du parc Gezi », pouvait-on lire sur le compte twitter de la Représentation permanente de la Turquie auprès de l’Union européenne.

Lors de la session du 18 juin au Parlement européen, 25 pays se sont montrés favorables à l’ouverture des négociations sur le chapitre de la politique régionale. Seuls l’Allemagne et les Pays-Bas s’y sont opposés en arguant des motifs techniques.

Si le Comité des représentants permanents (COREPER) de l’Union européenne devait évoquer mercredi les préparatifs de l’ouverture de ce chapitre, cette tâche a été reportée à jeudi en raison de la faible probabilité d’obtenir un consensus.

L’Autriche pourrait se joindre à l’Allemagne et aux Pays-Bas dans le front opposé à la Turquie, indiquent des sources diplomatiques.

En cas de refus d’ouvrir les négociations le 26 juin prochain, Ankara devrait réagir très sévèrement, notamment en annulant la formation de la Commission parlementaire mixte Turquie-UE, qui devait être accueillie par le Parlement européen les 27-28 juin. De plus, la Turquie pourrait retirer son représentant permanent auprès du Parlement européen, Selim Yenel et ses conseillers, mais aussi annuler des visites de haut niveau.

Mot-clé :
Union Européenne (UE)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank