EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > Europe > Islamophobie : L’UE doit balayer devant sa (...)

Islamophobie : L’UE doit balayer devant sa porte, conseille l’OCI


Ecrit par , 2008-01-16 10:58:15


Les pays de l’Union européenne devraient lutter chez eux contre l’islamophobie afin d’éviter les tensions avec les musulmans dans le monde, estime le secrétaire général de l’Organisation de la Conférence islamique.

Ekmeleddin Ihsanoglu a déclaré dans une interview à Reuters qu’il décelait des “signes alarmants” d’une montée de l’islamophobie en Europe.

“Nous devons coopérer face à ces problèmes. Sinon, nous allons tomber aux mains d’extrémistes, et nous ne voulons pas être otages d’extrémistes”, a-t-il dit à l’issue de discussions avec des responsables et des élus européens et belges.

Ihsanoglu, universitaire turc, effectue une tournée en Europe pour marquer le début de l’Année européenne du dialogue interculturel, tentative ambitieuse de surmonter les tensions entre l’Europe et le monde musulman grâce à une meilleure compréhension.

“Le dialogue consiste en partie à s’occuper des extrémistes dans les deux camps. Nous, à l’OCI, nous nous attachons à chaque occasion à affirmer que ceux qui tuent ou terrorisent au nom de l’islam ne représentent pas l’islam et n’on rien à voir avec l’islam”, souligne le secrétaire général de l’OCI.

En échange, il souhaiterait voir dans les pays européens davantage d’efforts pour combattre l’hostilité envers l’islam qui, estime-t-il, persiste depuis que la publication au Danemark de caricatures du prophète Mahomet a déclenché de violentes manifestations, en 2006.

Image fausse de l’Islam

La réaction de consternation dans le monde musulman face à ces représentations affreuses et indécentes a été considérée comme une tentative des musulmans pour limiter la liberté d’expression, ce qui n’est pas le cas”, poursuit-il.

“La liberté d’expression ne signifie pas que vous avez le droit de m’insulter. C’est ce que nous trouvons étrange”, dit-il estimant que les pays européens pratiquent le “deux poids, deux mesures”, avec des lois contre le blasphème s’appliquant selon lui au christianisme et non à l’islam.

L’offre européenne de dialogue est bienvenue, mais ce processus doit en partie “s’adresser à votre propre population”.

“Il est de votre responsabilité que ces gens ne donnent pas une image fausse de l’islam, et les insultes envers l’islam devraient être prises en compte”.

Ihsanoglu souhaiterait que les gouvernements danois, néerlandais et autres s’engagent davantage à lutter contre ce qu’il considère comme de l’extrémisme anti-islamique dans la société.

Il exprime son soutien à l’initiative de quelque 400 groupes sunnites européens qui ont signé jeudi une charte islamique européenne destinée à dissiper les tensions avec les non-musulmans.

On estime que l’Europe occidentale compte entre 15 et 20 millions de musulmans, soit cinq pour cent de la population totale, bien que les statistiques soient difficiles à établir car en Occident, les recensements interrogent rarement sur la religion dont se réclame une personne.

“Nous soutenons toute initiative positive de nature à faciliter l’unité des musulmans dans les sociétés (où ils vivent) dans le but de maintenir leur identité et de faire respecter et protéger leur identité religieuse”, conclut le chef de l’OCI.

avec Reuters

Mot-clé :
Islamophobie Organisation de Coopération Islamique (OCI) Union Européenne (UE)
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank