EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > La résolution pro-arménienne pourrait repasser (...)

La résolution pro-arménienne pourrait repasser prochainement devant le Congrès américain (USA/Arménie/Turquie)


Ecrit par , 2008-01-09 11:26:41


Retirée en novembre 2007 de l’ordre du jour de la Chambre des Représentants du Congrès américain, la résolution 106 demandant la dénomination, sur le plan politique, des événements de 1914-1922 comme étant un "génocide" inscrit dans l’histoire officielle américaine, pourrait être soumise au vote des législateurs américains en séance plénière de la Chambre des Représentants à la mi-janvier, a fait savoir le démocrate Bred Sherman à l’issue d’un entretien avec la présidente démocrate de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi.

B. Sherman, favorable au lobby arménien des Etats-Unis, s’est déclaré "confiant" car la résolution semble bénéficier du soutien d’un nombre suffisant de législateurs pour être soumise au vote de la Chambre.

Après avoir apporté son soutien à cette résolution, Nancy Pelosi était pourtant revenue sur ses positions en refusant de la soumettre au vote de la Chambre des Représentants avant le 22 novembre 2007, comme elle s’y était engagée auprès du lobby arménien. Un changement de position de N. Pelosi sur la question appuyé par la défection de plusieurs membres de la Chambre, qui avaient préféré retirer leur soutien aux nationalistes arméniens.

La presse turque avait pour sa part attribué le revirement de N. Pelosi aux pressions de la communauté juive des Etats-Unis, hostile aux thèses arméniennes.

Pour sa part le président israélien Shimon Pérès avait appelé personnellement Mme Pelosi ainsi que le président de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants Tom Lantos pour leur signifier que le passage d’une telle résolution ne provoquerait pas seulement des dommages aux relations entre la Turquie et les Etats-Unis, mais nuirait également aux relations entre Washington et l’Etat hébreu. Il avait par ailleurs appelé les Etats-Unis à faire pression sur l’Arménie afin qu’elle accepte les propositions de dialogue lancées par les Turcs.

L’annonce de l’éventualité d’un vote prochain de la résolution pro-arménienne en séance plénière de la Chambre des Représentants intervient à la veille d’une rencontre entre le président américain G.W. Bush et son homologue turc Abdullah Gül, signe du réchauffement des relations entre les Etats-Unis et la Turquie, après une nouvelle période de froid causée par l’intervention des forces de l’ordre turques contre les bases des terroristes du PKK dans le nord de l’Irak.

Les événements de 1914-1922

Des affrontements inter-ethniques et des déplacements forcés de populations en Anatolie orientale, entre 1914 et 1922, ont fait plusieurs centaines de milliers de morts parmis les Turcs et les Arméniens. L’Empire ottoman était alors engagé dans la Première Guerre Mondiale aux côtés de l’Allemagne et de l’Empire Austro-Hongrois. Dès 1914, des Arméniens ottomans ont massivement pris le parti des Russes, contre les Turcs, se livrant à des massacres de masse et à des pillages dans l’est de l’Anatolie. A la suite de ces événements, le gouvernement ottoman décida d’éloigner une partie de la population arménienne des zones de front et à risque. Ce transfert se solda par un lourd bilan humain.

La Turquie et de nombreux historiens rejettent catégoriquement la thèse controversée d’un "génocide" que le gouvernement ottoman aurait perpétré contre la population arménienne de l’Empire. Cette thèse, défendue par les nationalistes arméniens, est aujourd’hui instrumentalisée afin d’exercer des pressions politiques sur la Turquie, notamment pour entraver la perspective de son adhésion à l’Union Européenne.

Mot-clé :
Lobbying arménien Question Arménienne
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank