facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Charles Aznavour : « Je m’en fous du mot "génocide" ! »

Ecrit par Hakan Akgün, 2013-03-27 13:04:45


Charles Aznavour, l’artiste mondialement connu et également Ambassadeur d’Arménie en Suisse et auprès de l’Unesco, a mis en colère le Groupe parlementaire Suisse-Arménie.

Invité d’honneur au Festival international du film de Fribourg, où il a donné une interview à l’émission « Pardonnez-moi » de Darius Rochebin sur la chaîne RTS (Radio Télévision Suisse), l’émission diffusée en début d’après-midi ce dimanche 25 mars, à déclaré : “je m’en fous du mot “génocide“, mais qu’ils reconnaissent le fait historique et qu’ils ouvrent les frontières.“

Voici la transcription controversée (à partir de 13’08) :

[(Darius Rochebin (DR) : Vous avez une très belle formule sur les rapports avec les turcs. Vous dites "Il faut se souvenir du génocide commis par les turcs sur les arméniens 1915, mais pas de haine"...

Charles Aznavour (CA) : Mais, non plus que ça, le mot "génocide" je m’en fous  ! Je veux qu’on reconnaisse les faits historiques si vous voulez...

(DR)  : Le massacre.

(CA) : Voilà, c’est eux qui disent massacre, donc qu’il emploie le mot massacre, mais enfin, on est frontalier, il y a un petit marché noir entre d’un côté où l’autre, il y a des arméniens qui vont à la mer de l’autre côté, ça devient totalement ridicule.

(DR)  : Vous êtes Ambassadeur d’Arménie, à Bern mais aussi aux Nations-Unies. Qu’est-ce que vous voulez obtenir quand même, parce qu’il y a un désir des Arméniens, d’obtenir quoi aujourd’hui... de plus ?

(CA) : Je veux la reconnaissance des faits historiques, je veux l’ouverture des frontières, je ne demanderais rien de plus, la maison de mes grands-parents je m’en fous ! Je ne là connais pas, je ne l’ai pas connu, c’est tout...
)]

Ce n’est pas une première, lors d’une interview aux ‘’Nouvelles d’Arménie’’ en octobre 2011, l’artiste fustigeait les arméniens, qui demandait avec zèle la reconnaissance des événements de 1915 dans l’Empire Ottomane en tant que ‘’génocide’’.

Il avait affirmé : « Ça commence à m’ennuyer. Ainsi, on ne réussira pas. Quel pays nous défend, en se sacrifiant ? Aucun. Ce que la France a fait c’est qu’elle l’a reconnu. Ella n’ira pas plus loin »…

Une signature du Protocoles turco-arméniens avait été signée à Zurich le 10 octobre 2009 en présence des grandes puissances, (les Etats-Unis, le Japon, la France, la Russie et la Suisse) invitant les deux pays à normaliser les relations.

Aujourd’hui le protocole est au point mort, il n’a toujours pas été ratifié par les deux gouvernements.

Lire également : Le menteur Aznavourian pris la main dans le sac

histoire Question Arménienne
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank