facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Assassinat de trois femmes kurdes à Paris : un membre du PKK mis en examen

Ecrit par , 2013-01-22 08:28:21


Un proche des trois militantes kurdes tuées à Paris au début du mois a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Un homme, proche des trois militantes kurdes assassinées le 9 janvier à Paris, a été mis en examen lundi pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste.

Le parquet a requis son placement en détention provisoire, a annoncé le procureur de la République, François Molins. « L’individu est susceptible d’être le ou l’un des auteurs des faits », a-t-il précisé.

Le suspect en question, Omer Guney, est un Kurde né en Turquie en 1982 et résidant en Seine-Saint-Denis.

Membre du PKK, il s’est présenté comme le chauffeur de l’une des victimes, Sakine Cansiz, 55 ans, considérée comme proche du chef emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan.

Comme accompagnateur, il l’aidait notamment à accomplir des formalités administratives en mairie ou en préfecture.

Le suspect, qui servait parfois de chauffeur pour l’une des victimes, avait déjà été entendu par les enquêteurs avant son placement en garde à vue jeudi. Des contradictions ont été relevées par les enquêteurs dans le récit de son emploi du temps le jour des meurtres, grâce notamment à plusieurs témoignages et aux images de la vidéo-surveillance.

Les corps des trois femmes – Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez – avaient été découverts dans la nuit du 9 au 10 janvier dans le centre d’information sur le Kurdistan, situé à deux pas de la gare du Nord, dans le nord-est de Paris.

terrorisme PKK PKK : Règlement de compte interne à Paris
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank