EURTRY:

Accueil > Nos rubriques > International > Turquie/USA : Musée turc de New York

Turquie/USA : Musée turc de New York


Ecrit par , 2007-12-20 10:41:57


Elif Ozmenek - New York – Turkish Daily News
Vendredi 23 novembre 2007

Les relations américano-turques à travers les âges

La recherche de documents de l’universitaire turque sur les relations diplomatiques turco-américaines la mène à New York, où sa connaissance de l’Osmanli (langue ottomane) lui permet de traduire des documents en anglais. Durant ses loisirs, elle essaye d’unir la communauté turque des Etats-Unis. Un projet intéressant est en route pour porter la relation turco-américaine à un autre niveau. "Les relations des deux pays remontent en fait à la seconde moitié du 19ème siècle » dit le Docteur Göknur Akçadag, professeur invitée à l’Université d’Etat de NewYork-Binghampton. Akçada qui est en charge de l’enseignement de l’Histoire ottomane à l’Université Inonu de Malatya, travaille sur un projet appelé « Musée turc de la Ville » à New York. « J’espère réveler l’histoire des Turcs qui ont vécu dans cette ville depuis les 150 dernières années et essayer d’écrire l’histoire des immigrants turcs ici aux Etats-Unis. »

"Je voudrais utiliser ma connaissance de l’histoire de façon constructive pour la communauté turque ici parce que je crois que pendant beaucoup d’années les Turcs n’ont pas été capables d’expliquer leur place dans ce pays," a dit Akçadag. En venant à New York, Akçadag a apporté avec elle pas loin de 300 documents d’archives ottomanes qui apportent un éclairage sur les relations entre les deux pays. Tandis qu’elle essaye de trouver quelques autres nouveaux documents aux Archives nationales américaines, elle traduit aussi ces documents ottomans en anglais. "En attendant j’essaye de rassembler les documents qui mettront en évidence les relations des deux pays," a-t-elle dit. Akçadag passe la plupart du temps dans la Bibliothèque municipale de New York, à l’Université Colombia, à l’Université de New York, la Bibliothèque du Congrès et aux Archives nationales dans ce but spécifique.

Bien qu’Akçadag soit consciente des difficultés guettant un tel projet, elle affirme qu’il y a, aux Etats-Unis, un intérêt grandissant pour l’histoire ottomane et la Turquie, et qu’ainsi il est probable que son projet trouvera des sponsors. « Le Musée turc de la Ville » est un projet à long terme. Ce qu’il essayera d’accomplir sera de parler des relations des deux pays via des histoires personnelles. En outre des documents historiques, des photographies, des images montreront que les deux pays ont une relation forte et durable, a-t-elle dit. Akçadag pense que la Turquie devrait aussi travailler sur un projet de bibliothèque à New York pour entretenir l’intérêt croissant dans le monde universitaire américain pour la Turquie. "Comme partie d’un plus grand projet, le musée peut aussi avoir une bibliothèque", a-t-elle dit. Pour mettre en oeuvre son projet, Akçadag a déjà commencé à travailler avec certaines organisations.

"Au début il sera difficile d’avoir un bâtiment pour le musée. Aussi la Maison turque où le Consulat turc est localisé, pourra être utilisée à cette fin ou un accord avec un musée pourra être obtenu pour consacrer une salle à une section sur la Turquie," a-t-elle dit. Akçadag pense qu’un tel projet jouera un rôle important dans la création d’une conscience pour la communauté américano-turque.

Comme première étape de son projet, Akçadag travaille à l’ouverture d’une exposition. Elle essaye d’amener le Consulat de New York et la Direction des Archives ottomanes à travailler ensemble pour lancer une exposition appelée "Vivre ensemble sous le ciel" qui a débuté à Paris l’année dernière. "L’exposition donne d’importants messages au sujet du multiculturalisme dans l’Empire ottoman. Les documents montrent clairement comment l’Empire a donné l’asile aux Juifs, a payé les dépenses des Grecs orthodoxes qui voulaient retourner dans les territoires ottomans, etc.

Nous sommes déjà en contact avec la Bibliothèque du Congrès pour une telle exposition," a-t-elle dit. En attendant Akçadag tiendra des séminaires sur la question arménienne." En tant qu’universitaire, je remarque que la communauté turque aux Etats-Unis n’est pas très bien organisée. Ils ne sont même pas unis autour des buts communs,"a dit Akçadag. « Avec ce type de séminaires et de projets il y a bon espoir de voir l’émergence d’une conscience de groupe ».

Mot-clé :
Coopération Histoire Turcs
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank