facebook
twitter
rss
EURTRY:
logo

Paris : Les nationalistes arméniens au chevet du PKK

Ecrit par , 2013-01-11 08:16:26


Dans un communiqué relayé par le site nationaliste arménien armenews.com [1], le Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) a condamné l’assassinat des trois femmes kurdes à Paris mercredi dernier. Le CCAF est une officine de lobbying de la branche dure du nationaliste arménien. L’organisation est dominée par la FRA-Dachnaktsoutioun, parti national-socialiste arménien extrémiste, homophobe.

Dans son communiqué, le CCAF fidèle à la politique "les ennemis de mes ennemis sont mes amis", a affirmé qu’ils avaient "la conviction que cet attentat porte la marque des nationalistes turcs qui ont des réseaux très bien structurés en France et en Europe".

Alors que tous les éléments portent à croire que le triple assassinat est un règlement de compte interne au PKK, semblabe à de nombreux autres du même type survenus au sein de l’organisation terroriste, le CCAF inverse les bourreaux et les victimes. L’organisation nationaliste arménienne a donc fait le choix de joindre sa parole à celle des relais francophone du PKK en insinuant que le crime serait le fait d’une prétendue nébuleuse nationaliste turque qui sévirait en France et en Europe. Les organisations nationalistes arméniennes et leurs organes de propagande sur internet avaient par le passé affirmé que cette soit disant nébuleuse était très bien implantée au sein de la communauté turque en s’appuyant, pour étayer leurs thèses, sur de faux documents diffusés sur internet.

Alors que les Arméniens modérés [2] ne sont en aucun cas concernés par ces assassinats très probablement internes au PKK, le CCAF, dans un élan d’opportunisme mal contrôlé et conscient qu’il s’active dans le même registre anti-turc que les ultra-nationalistes kurdes, "lance un appel au gouvernement français pour que des mesures exceptionnelles de protections soient prises pour garantir la sécurité des personnalités, des militants et institutions kurdes et arméniennes".

Il semblerait que l’appel ait été entendu et que le gouvernement ne soit pas tombé dans le panneau du CCAF. En effet, dès jeudi matin, des factions de police étaient postées devant les associations et commerces de la communauté turque de la capitale en réponse aux menaces que les activistes du PKK et leurs amis nationalistes arméniens représentent pour la communauté turque de France.

Lire également :
- Le PKK menace Paris
- La FRA Nor Seround appelle à manifester aux côtés du PKK
- La jeunesse nationaliste arménienne de France aux côtés du PKK
- Le PKK organise une manif à Paris, Des élus Européens obéissants

[1Le site armenews.com est le pendant électronique deu mensuel "Nouvelles d’Arménie Magazine" dont Ara Toranian, figure du terrorisme arménien et ancien porte-parole de la branche française de l’ASALA, occupe le poste de "directeur de la publication" suite à un recyclage dans le monde "associatif" franco-arménien après la mise en sommeil du terrorisme arménien en France. Ara Toranian est également co-président du CCAF.

[2Les Arméniens modérés ne sont effectivement pas concernés, ceux de la FRA et d’autres organisations de ce genre, si. Je rappelle que lorsque la FRA décida de suspendre pour un an (1985) puis sine die (1986) les activités de sa branche terroriste, il fut également décidé que les spécialistes en explosifs ne seraient pas rendus à la vie civile, mais transférés dans les camps du PKK. Pour autant que je sache, cette décision n’a jamais été annulée. Certains de ces artificiers ont pu être tués par des bombardements de l’armée turque, mais il est tout à fait possible que certains travaillent encore pour le PKK. Ce n’est pas nouveau : dans les années 1920 et 1930, Vahan Papazian était en même temps un cadre de la FRA et un membre du comité central du parti nationaliste kurde Hoybun, où il était plus particulièrement chargé des finances.

terrorisme #CCAF #FRA Dachnaktsoutioun #Lobbying arménien Acte de haine Jean-Marc Ara Toranian PKK PKK : Règlement de compte interne à Paris Turcophobie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank