EURTRY:

Accueil > Liens > Sur la toile > Glorification du père spirituel du terrorisme (...)

Glorification du père spirituel du terrorisme arménien : Gurgen Yanikyan et ses « disciples »


Ecrit par , 2013-01-02 04:00:00


La machine d’agitation et de propagande arménienne a trouvé une raison pour la joie.

« Un certain nombre de médias de ce pays est sorti avec un rappel, que le 24 décembre 1895, à Erzurum, est né celui que la partie arménienne appelle d’écrivain, ingénieur, et le plus important — d’un des initiateurs de la lutte armée de libération des Arméniens de l’époque moderne. C’est Gurgen Yanikian. C’est notamment comme ça, qu’on appelle le tueur de sang-froid des diplomates turcs et un homme condamné à vie pour son crime cruel, affirme Akper Hassanov dans son article.

« Armagitprop se souvient maintenant, où et comment Yanikian avait étudié, comment il a émigré aux États-Unis et a visité la maison-musée de Martiros Sarian à Erevan. Il a offert au musée le tableau de Sarian « Intérieur d’Est », qui pendant de nombreuses années avait été considéré comme perdu. Bref, on essaie de créer une image d’un vieillard sage et noble. Mais en réalité, Gurgen Yanikyan était un véritable terroriste, qui a participé personnellement à l’assassinat de deux innocents diplomates turcs », écrit-il.

Il est significatif, que Yanikyan ait déclaré au tribunal, que les diplomates turcs étaient tués en tant que représentants du « gouvernement, qui exterminait son peuple ». Il n’avait aucun remord pour le crime commis.

Akper Hassanov est sûr, qu’on peut y citer le deuxième président d’Arménie, Robert Kotcharian, auteur de la thèse sur l’« incompatibilité génétique des Arméniens et des Azerbaïdjanais » au nombre des disciples de Yanikian, ainsi que Serges Sargsian, d’après lequel le génocide des civiles de Khodjali était la rupture du stéréotype sur l’incapacité des Arméniens de lever la main contre les Azerbaïdjanais.

Selon l’auteur, Gurguen Yanikian est glorifié en Arménie pour préparer une nouvelle génération de tueurs et terroristes. « On prépare la société arménienne à la guerre et aux attaques, non pas à la coexistence paisible avec d’autres états et peuples », conclut Akper Hassanov.

Lien/Source : Gulustan

Mot-clé :
Nationalisme Terrorisme arménien
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2019 | Mentions légales PageRank