jeudi 2 février 2023

Un recruteur présumé de l’EI extradé de Turquie vers l’Australie

Publié le | par Engin | Nombre de visite 138
Un recruteur présumé de l'EI extradé de Turquie vers l'Australie

Un combattant clé du groupe État islamique (EI) va être inculpé pour « graves infractions terroristes » après avoir été extradé de Turquie vers l’Australie, a annoncé vendredi la police fédérale.

La police fédérale australienne a fait savoir que Neil Christopher Prakash était arrivé en Australie par avion vendredi matin.

Neil Christopher Prakash, 31 ans, a été arrêté en Turquie en 2016 après avoir traversé le pays depuis la Syrie. Il a été condamné en 2019 à sept ans d’emprisonnement par un tribunal turc, qui l’a reconnu coupable d’appartenance à une organisation terroriste.

La police fédérale australienne a fait savoir que Neil Christopher Prakash était arrivé en Australie par avion vendredi matin. « Une enquête a été lancée en 2016 lorsque l’homme se serait rendu en Syrie pour combattre avec l’État islamique », a-t-elle indiqué dans un communiqué, ajoutant qu’elle « plaidera devant le tribunal que l’homme a commis une série d’infractions terroristes graves ».

Blessé en Irak
Les autorités estiment que quelque 230 Australiens se sont rendus en Irak et en Syrie pour prendre les armes depuis 2012, Neil Christopher Prakash en étant l’un des exemples les plus marquants. Il est apparu dans des vidéos de recrutement de l’EI dans lesquelles il exhortait les Australiens à se « réveiller » et à rejoindre le groupe.

Neil Christopher Prakash a été décrit par l’ancien Premier ministre conservateur Malcolm Turnbull comme l’un des « principaux financiers ou organisateurs » de l’EI au Moyen-Orient. L’ex-procureur général australien George Brandis avait déclaré en 2016 que Neil Christopher Prakash avait été tué en Irak à la suite d’une frappe aérienne américaine ciblée, mais il a été confirmé par la suite qu’il avait seulement été blessé.



À lire aussi