İĞDE

Ecrit par Engin, Özcan Türk (Facebook), 2018-04-18 20:08:11


İĞDE

Parmi les fruits très prisés par les Turcs mais quasiment inconnus en France, outre la cornouille (kızılcık) que j’ai déjà publiée, il y a le « iğde »…. A tel point ignoré que les Français ne lui ont même pas donné de nom même si le « goumi » est un cousin japonais ! 😄

Le mot turc « İğde » désigne le fruit de l’arbuste appelé communément « Chalef » ou par son nom scientifique, « Eléagnus ». Une variété est nommée « Olivier de Bohême ».
L’occident préfère planter cet arbuste pour l’ornementation alors qu’il pousse le long des routes, dans les jardins ou dans les champs en Turquie.
En effet, cet arbuste est tout terrain, très résistant et peut pousser sur des sols très pauvres. Il est capable de résister à une période de sécheresse, aux maladies, mais aussi à la pollution des villes. Le chalef possède un feuillage dense, vert et argenté ce qui le rend lumineux. D’ailleurs, certains lui ont donné le nom : « arbre d’argent ».
Ses petites fleurs blanches émettent un parfum particulièrement suave.

Les fruits du chalef (Eléagnus), évoquant des olives, sont acidulés et farineux.
Si en Chine, on en distille de l’alcool, en Turquie, on consomme les fruits orangés et bien mûrs, pas verts.
Ses baies sont agréables en bouche malgré le côté farineux et très prisés par les Turcs. On en trouve aisément sur les marchés turcs en automne.
A cette saison, les « iğde », qui lorsqu’ils sont verts sont recouverts d’une couche de pruine argentée, deviennent brun-orangés à maturité et comestibles à souhait.

Les Anglais nomment le fruit du chalef : « datte de Trébizonde » en raison non seulement de la ressemblance du fruit avec une petite datte mais aussi parce que cette espèce est native de Trabzon (ancienne Trébizonde), ville côtière de la mer noire en Turquie.

Si les Turcs l’apprécient autant, c’est aussi pour ses vertus sur la santé. Ainsi, le « iğde » réputé être un antalgique et revigorant, guérirait notamment les problèmes d’estomac, le rhume, la fièvre, la diarrhée et renforcerait le système immunitaire… d’ailleurs, certains lui prêtent même des vertus aphrodisiaques.

En conclusion, mangez des « iğde » ! 😄

Note : La lettre turque « ğ » dit « G bref » est la lettre G diacritée d’une brève. Les Turcs l’appellent « g doux » (yumuşak ge). Ce son n’existe pas en français donc débrouillez-vous ou emmenez un turcophone pour en acheter ! 😄

A la une gastronomie Turquie
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 15