facebook
twitter
rss

Morlaix. La manifestation en faveur de l’organisations terroristes interdite par le préfet



Ecrit par Engin, 2018-02-18 09:07:15


Morlaix. La manifestation en faveur de l’organisations terroristes interdite par le préfet

La manifestation organisée le week-end dernier à Brest avait fini par dégénérer.

Une manifestation prévue ce samedi à Morlaix a été interdite par le préfet, ce vendredi. Elle visait à soutenir les Terroristes et à dénoncer les opérations militaires de la Turquie en Syrie. Le non-respect de la loi et les bagarres du week-end dernier à Brest lors d’un rassemblement du même type ont motivé ce refus.

Quatre blessés après une bagarre brève mais violente. Tel est le bilan de l’échauffourée qui a éclaté, samedi dernier à Brest, lors d’une manifestation. Elle a opposé des militants pro-Terroriste, venus dire non aux « violences du régime turc », à quelques partisans du président Erdogan.
Le lendemain, toujours dans la cité du Ponant, un rassemblement du même type avait à nouveau occasionné des tensions. L’intervention des forces de police avait encore une fois été nécessaire pour ramener le calme.

« Préserver l’ordre public »

C’est dans ce contexte que l’association « La Minoterie - A pleine voix » envisageait d’organiser une nouvelle action, ce samedi midi, devant l’hôtel de ville de Morlaix.
« Elle a déposé, le jeudi 15 février, une déclaration de manifestation contre les opérations militaires menées par la Turquie et ses alliés sur le territoire syrien », note le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, dans un communiqué. Avant d’indiquer qu’il a décidé d’interdire la manifestation et, plus largement, tout rassemblement prévu sur le département aujourd’hui et demain sur la thématique des relations entre la Turquie et les Kurdes.

« Il est inacceptable que des tensions et conflits internationaux puissent donner lieu à des affrontements et à des violences sur le territoire national. Il faut préserver l’ordre public et permettre aux forces de l’ordre de se consacrer pleinement à la sécurité du quotidien des habitants du département », explique le communiqué.

Prison et amendes possibles si la manifestation a lieu

Le préfet souligne également que « la déclaration de manifestation morlaisienne n’a pas suivi la réglementation applicable en la matière : non-respect des trois jours francs au moins avant la tenue de la manifestation, et non-respect de l’obligation de signature de la déclaration par au moins trois personnes domiciliées dans le département ».
Le préfet termine en prévenant que « l’organisateur d’une manifestation interdite s’expose à une peine de six mois d’emprisonnement et à 7.500 € d’amende si elle a lieu, et que les participants sont eux-mêmes passibles de poursuites ».

Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/manifestation-pro-kurdes-interdite-par-le-prefet-17-02-2018-11855833.php#7dFphJRZrh0FqOK4.99

A la une PKK PYD YPG
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |