Etats-Unis : le procès Zarrab est "politique", dénonce Ankara

Ecrit par Hakan Akgün, 2017-11-20 11:26:41


La Turquie a qualifié dimanche de "politique" le procès aux Etats-Unis d’un homme d’affaires turco-iranien accusé d’avoir violé l’embargo contre l’Iran et dont l’arrestation a ulcéré le président Recep Tayyip Erdogan.

"Je vous le dis très clairement : ce procès est un procès politique qui n’a absolument aucun fondement juridique", a déclaré le vice-Premier ministre Bekir Bozdag lors d’un discours télévisé.

Reza Zarrab, un homme d’affaires turco-iranien, a été arrêté l’an dernier aux Etats-Unis et son procès doit s’ouvrir fin novembre à New York. Il est accusé, avec un banquier turc, Mehmet Hakan Atilla, d’avoir violé l’embargo contre l’Iran.

Cette affaire a contribué à tendre davantage les relations déjà houleuses entre Ankara et Washington, et la tension ne cesse de monter en Turquie à l’approche de ce procès qui pourrait donner lieu à des révélations embarrassantes pour Ankara.

En décembre 2013, M. Zarrab avait été arrêté et détenu pendant plus de deux mois en Turquie dans le cadre d’un retentissant scandale de corruption visant le cercle rapproché de M. Erdogan. La justice turque lui reprochait de s’être livré à un trafic illicite d’or avec l’Iran, facilité par des ministres du gouvernement islamo-conservateur d’Ankara.

Les charges avaient été abandonnées et les procureurs supervisant l’affaire écartés, M. Erdogan qualifiant l’enquête de complot ourdi par le prédicateur Fethullah Gülen, qui est également désigné par Ankara comme le cerveau du putsch manqué l’an dernier.

Lors de son allocution, dimanche, M. Bozdag a inscrit le procès de M. Zarrab aux Etats-Unis dans la lignée de l’affaire judiciaire de 2013 en Turquie. Le procès qui s’ouvrira à New York "n’est rien d’autre qu’une tentative de putsch judiciaire que l’organisation terroriste de (Fethullah Gülen) mène contre la Turquie par le truchement des Etats-Unis", a-t-il affirmé.

Ankara présente Fethullah Gülen comme le dirigeant d’une organisation terroriste ayant infiltré les institutions turques, mais ses partisans décrivent un prédicateur pacifique à la tête d’un réseau d’écoles, d’entreprises et d’ONG appelé "Hizmet" ("service", en turc).

Source : avec L’Orient du Jour

Corruption diplomatie Turquie USA
Ankara convoque le chargé d’affaires néerlandais
Reza Zarrab témoin à charge
Reza Zarrab, le témoin qui fait trembler le président Erdogan
Peut-on croire Reza Zarrab ? Un jury américain va devoir trancher
Des eurodéputés dénoncent le racket organisé à la frontière turco-bulgare
La Turquie ne prendra aucune mesure contre la Russie malgré l’expulsion de diplomates russes par plusieurs autres (...)
Quel effet aura le Turkish Stream sur les relations entre la Bulgarie et la Turquie ?
Le président turc Recep Tayyip Erdogan entame une visite officielle en Azerbaïdjan
[Chypre du Nord] Malaise autour d’une imposante mosquée financée par la Turquie
Huit officiers turcs ayant fui en Grèce veulent quitter le pays
Comment une déclaration scandaleuse du représentant de l’organisation terroriste YPG est passée pour de l’information
Turquie : Taux de chômage en baisse à 9,6% en avril 2018
Système de défense antimissile européen en Turquie : transfert de technologie et nouveaux marchés
L’agence Fitch abaisse la note de la dette de la Turquie
Adnan Hoca arrêté pour fraudes, corruption et agressions sexuelles
La Turquie et l’UE sur la même longueur d’onde face au projet de nouveaux tarifs douaniers américains
Accord américano-turc sur la région syrienne de Manbij
Avec la réélection d’Erdogan, les relations américano-turques restent glaciales
Erdogan affirme que l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem est une "énorme erreur"
Les États-Unis privent la Turquie de leurs F-35
Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2006-2017 | Mentions l�gales |

Visiteurs connectés : 60