Lobbying arménien : Les fonds publics français coulent à flot vers l’Arménie

mardi 21 février 2012, par Sophie C.

La Ville de Lyon et la Communauté urbaine de Lyon s’engagent à verser des aides à la ville d’Erevan, à y envoyer des experts pour former les agents publics et à en accueillir en France pour les former. La quasi totalité de l’opération est aux frais de Lyon.

On comprend bien l’intérêt d’une telle opération pour la ville d’Erevan, mais Lyon n’y gagne strictement rien si ce n’est de satisfaire les exigences des puissantes organisations de lobbying arméniennes de la région en période pré-électorale.

Dans une période où la crise économique frappe la France de plein fouet, peut-être y aurait-il d’autres priorités que le financement de la capitale d’une ex-république soviétique. D’autant plus lorsque l’on connait le classement de l’Arménie en ce qui concerne la corruption généralisée de sa classe politique et de ses instances publiques.

Le puissant lobby que forment les organisations nationalistes arméniennes de France emmènent une nouvelle fois le pays sur un chemin glissant...aux frais de Marianne.

Can


Coopération décentralisée entre la Ville d’Erevan, la Ville de Lyon et la Communauté urbaine de Lyon

Le 13 février dernier, la Communauté urbaine de Lyon a fait adopter à ses élus une contribution pour la ville d’Erevan à hauteur de 140 100 €.

"Cette coopération doit aujourd’hui répondre à de nouveaux objectifs liés notamment au processus de décentralisation en cours en Arménie et aux préconisations des Assises de la coopération décentralisée francoarménienne
tenues en octobre 2010 à Erevan.

La Ville d’Erevan, la Ville de Lyon et la Communauté urbaine, conscientes des responsabilités et des enjeux auxquels les villes, partout dans le monde, sont confrontées, souhaitent affirmer leur volonté de construire un partenariat de coopération décentralisée adapté aux défis du développement local en signant une nouvelle convention.

Cette convention prendra effet à compter de la date de sa signature, pour une durée de 3 ans. Elle pourra être renouvelée par accord exprès et réciproque des 3 parties.

Le champ couvert par la convention concernera les orientations stratégiques suivantes :
- renforcement de la gouvernance démocratique locale et gestion des services,
- promotion du développement économique et social,
- développement des actions de coopération visant à impliquer les acteurs des territoires,
- promotion d’échanges d’expériences et réalisation de projets dans le domaine du tourisme et des dynamiques territoriales,
- promotion de la coopération culturelle entre les institutions des deux villes.

Ce programme de coopération se mettra en oeuvre selon les modes d’intervention suivants :
- la Ville de Lyon et la Communauté urbaine s’engagent à organiser des missions d’expertise, d’appui technique auprès de la Ville d’Erevan dans les domaines cités ci-dessus, et à soutenir les acteurs locaux impliqués dans la coopération, institutionnels et associatifs,
- cinq missions d’une semaine seront organisées chaque année. Les frais de déplacement et de séjour seront pris en charge par la Ville de Lyon (2 missions) et la Communauté urbaine (3 missions). La Ville d’Erevan mettra à disposition des experts et un véhicule pendant toute la durée de chaque mission,
- par ailleurs, la Ville de Lyon et la Communauté urbaine s’engagent à accueillir chaque année dans leurs services ou dans des organismes de formation locaux, des agents des services administratifs ou techniques de la Ville d’Erevan. La durée des sessions sera de 10 jours, pour deux stagiaires. Les frais de transport et de séjour seront à la charge de la Ville de Lyon et de la Communauté urbaine.

La convention tripartite de coopération entre la Ville de Erevan, la Communauté urbaine de Lyon et la Ville de Lyon 2012-2014, représente un montant total de dépenses prévisionnelles de 140 100 €."

Sources : GRANDLYON


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |