Turquie : un tribunal de l’ONU demande la libération d’un juge

dimanche 5 février 2017, par Hakan

Une fois n’est pas coutume, un tribunal des Nations unies a demandé, ce mardi 31 janvier, à la Turquie de libérer Aydin Sefa Akay, l’un des juges arrêtés après le putsch manqué de juillet dernier.

Le juge Aydin Sefa Akay a été arrêté, comme plus de 40 000 autres personnes en Turquie, lors de vastes purges qui ont suivi le putsch raté de l’été dernier. Si le tribunal des Nations unies demande sa libération, c’est qu’il fait partie des magistrats chargés des appels de différentes cours internationales.

En l’occurrence le juge Aydin Sefa Akay est chargé d’examiner la demande en révision de son jugement, présenté par l’ancien ministre rwandais Augustin Ngirabatware, condamné à 30 ans de prison en appel par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), pour sa participation au génocide de 1994.

Le tribunal des Nations unies ordonne donc au gouvernement de Turquie de cesser toutes les poursuites contre le juge Aydin Sefa Akay et de le libérer, au plus tard le 14 février. Le ton de la demande est très ferme, le tribunal des Nations unies rappelle que conformément à la résolution 1966 du Conseil de sécurité, la Turquie est « obligée » de répondre à sa décision.

Les autorités turques reprochent au juge Akay d’avoir téléchargé et utilisé la messagerie cryptée Bylock, qui était, selon elles, l’outil de communication des putschistes.

Source : Reuters


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |