Le vice-Premier ministre turc appelle l’ONU à classer le PKK et le PYD parmi les organisations terroristes

mardi 1er mars 2016

Le vice Premier-ministre turc, Lutfi Elvan, a appelé l’Organisation des Nations Unies (ONU) à classer le PKK et sa branche syrienne, le PYD, parmi les organisations terroristes, soulignant la nécessité pour la communauté internationale de prendre une position claire à l’égard des organisations terroristes.

C’est ce qu’a déclaré le vice-Premier ministre turc à Anadolu, en marge de sa participation à la 31e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à Genève.

Elvan a ajouté que de nombreuses organisations terroristes menacent le monde, dont al-Qaida, Daech, le PKK, et Boko Haram, soulignant : « Nous devons continuer à lutter contre ces organisations terroristes ».

Le responsable turc a relevé que l’Union européenne (UE) et l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), et plusieurs pays, avec à leur tête les États-Unis, considèrent le PKK comme une organisation terroriste, ajoutant : « Par conséquent, nous invitons l’ONU à classer le PKK et le PYD parmi les organisations terroristes ».

Elvan a affirmé que le PYD est une extension de l’organisation terroriste du PKK, soulignant qu’il n’y a pas de différences entre les deux entités, ce que, selon lui, les informations recueillies au cours des derniers mois ont démontré très clairement.

Sur la question des réfugiés, Elvan a critiqué la fermeture des frontières des pays européens pour des prétextes sécuritaires. Il a noté que la situation des migrants et des réfugiés ne peut être uniquement considérée sous un angle sécuritaire et qu’il s’agit d’individus qui ont aussi des droits.

Le vice Premier-ministre a affirmé qu’Ankara suit la situation des droits de l’homme en Ukraine de très près, en soulignant la grande importance accordée à la situation des droits de l’homme dans la péninsule de Crimée, annexée par la Russie en 2014.

Lutfi Elvan a indiqué qu’Istanbul accueillera le Sommet humanitaire mondial, les 23 et 24 mai prochain, précisant que l’événement permettra d’examiner, avec les partenaires, les problèmes de droits humains auxquels le monde est confronté.

Source : AA


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |