Explosion à Ankara : 61 personnes, la plupart légèrement blessées, sont hospitalisées

jeudi 18 février 2016

Légèrement blessées dans l’attaque commise dans la capitale turque Ankara, 61 personnes ont été transférées dans différents hôpitaux, a déclaré le ministre turc de la Santé, Mehmet Muezzinoglu.

Le ministre a rendu des visites aux hôpitaux Numune et Guven qui ont accueilli des blessés de l’attentat commis, mercredi, contre des véhicules de transport de l’armée turque, précisément au croisement du Boulevard Inonu, au centre de la capitale.

"61 personnes blessées ont été transférées dans 14 hôpitaux différents, a-t-il fait savoir. Ce sont, dans une grande majorité, des blessures légères. Je le dis pour ne pas être confronté à des situations difficiles dans nos services d’urgence : nous n’avons pas besoin de sang."

Muezzinoglu a déploré l’attaque dans laquelle plusieurs personnes ont été tuées, un autobus de transport militaire a été détruit, et les passagers et les conducteurs des autres autobus ont été blessés.

Le ministre a noté que les ministères de la Justice et de l’Intérieur fourniront plus de détails sur l’explosion, au fur et à mesure des développements.

Vague d’attentats en Turquie

La Turquie a été touchée à plusieurs reprises par des attaques terroristes ces derniers mois, toutes attribuées au groupe Etat islamique. En octobre, un attentat devant la gare centrale d’Ankara avait fait 103 morts. En janvier dernier, une nouvelle attaque à la bombe avait visé le quartier touristique d’Istanbul et avait fait 10 morts, des touristes allemands.

Depuis l’été dernier, la Turquie est également affectée par la reprise du conflit kurde. De violents affrontements opposent chaque jour les forces de sécurité aux partisans du PKK dans le sud-est du pays.

Le PKK mène régulièrement des attaques contre des convois militaires. Le 23 décembre dernier, un groupe proche du PKK avait également tiré des obus de mortier sur le tarmac de l’aéroport Sabiha Gökçen d’Istanbul, tuant une personne et en en blessant une autre.

De son côté, François Hollande a dénoncé "l’odieux attentat" survenu à Ankara et a adressé "aux autorités turques et au peuple turc son soutien et toute sa solidarité". Le nouveau ministre des Affaires étrangères a lui fait part de ses condoléances à son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu. "Je l’ai assuré du soutien de la France, qui condamne cet acte inqualifiable, et de sa solidarité avec la Turquie et son peuple dans la lutte contre le terrorisme", a expliqué Jean-Marc Ayrault dans un communiqué.

Source : avec AA et BFM


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |