Patrick Devedjian : Des fonds publics pour financer le nationalisme arménien et l’occupation du Karabagh ?

lundi 9 février 2009, par TN-pige

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine vient d’attribuer une subvention de 500 000 euros au Fonds Arménien de France

Le très turcophobe Patrick Devedjian, Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, et Bédros Terzian, Président du Fonds Arménien de France, ont signé une convention qui est officiellement supposée permettre la mise en place d’un "programme de développement agricole" au bénéfice de l’Arménie.

En réalité dans les faits, le Fond Arménien de France récolte chaque année de l’argent en Europe afin de financer la colonisation arménienne au Haut-Karabagh.

Le Haut-Karabagh, une région de l’Azerbaïdjan occupée par les troupes arméniennes de puis 1993 a été vidée de la totalité de sa population originelle azérie et est aujourd’hui le théatre d’une vaste campagne de colonisation orchestrée par l’Arménie dans les territoires occupés.

D’un montant de 500 000 euros, cette subvention contribuera au financement d’un programme de deux ans.

Le vote à l’unanimité de ce projet par l’Assemblée départementale des Hauts-de-Seine, en décembre 2008, est un signe du zèle dont M. Devedjian a fait preuve pour servir les intérêts de la sacro-sainte "Cause Arménienne" et de toute l’idéologie raciste et guerrière qu’elle représente.

Rappelons le M. Devedjian, était lui même l’avocat par conviction de l’ASALA dans les années 80 en France. L’ASALA est une organisation terroriste arménienne responsable de l’assassinat de plusieurs diplomates et aussi civils Turcs en France et plus généralement en Europe.

Un autre activiste célèbre de la "Cause Arménienne", M. Ara Toranian (recyclé entre temps dans le rôle du rédacteur en chef des "Nouvelles d’Arménie(sic !) Magazine", parution mensuelle ultra-nationaliste arménienne), était le porte parole de l’ASALA.

Les citoyens français habitant les Hauts-de-Seine seront donc ravis de savoir que leurs taxes et impots servent en partie à financer l’invasion et la purification ethnique d’une région de l’Azerbaïdjan, le Karabagh et l’idéologie raciste et ultra-nationlaiste défendue d’une part par l’Etat arménien dans cette région mais d’autre part par les groupes de lobbying arméniens qui s’en font l’écho sur le sol français.


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |