TURQUIE : DES SUITES SI HEUREUSES !

mercredi 27 juillet 2016, par Engin

TURQUIE : DES SUITES SI HEUREUSES !

L’une des plus ignobles manipulations gülenistes a été, sans nul doute, les fallacieuses affaires Ergenekon et Balyoz qui ont été construites de toutes pièces par la confrérie de Fethullah Gülen.

L’infâme procès Ergenekon qui a débuté à Istanbul en 2007 visait tout bonnement à décapiter les élites pro-Atatürk de la société turque et en particulier :
- l’armée : le chef d’Etat-major İlker Başbuğ condamné à perpétuité ;
- des élus d’opposition, comme le député CHP Mustafa Balbay condamné à 34 ans et 8 mois de prison ;
- des chefs de partis politiques comme Doğu Perinçek condamné à la perpétuité incompressible ;
- des journalistes comme Tuncay Özkan condamné à la perpétuité incompressible ;
- des écrivains comme Yalçın Küçük condamné à 22 ans et 6 mois de prison ;
- des syndicalistes comme Mustafa Özbek condamné à perpétuité ;
- des avocats comme Kemal Kerinçsiz condamné à la perpétuité incompressible ;
- des historiens comme Mehmet Perinçek condamné à 6 ans de prison ;
- des recteurs comme Fatih Hilmioğlu condamné à 23 ans de prison ;
- des commissaires de police comme Adil Serdar Saçan condamné à 14 ans de prison ;
Etc.

Plus de 300 hauts dirigeants kémalistes de toute la société turque ont été odieusement accusés de « trahison, terrorisme, préparation de coup d’Etat et assassinats » (sic) !

Finalement, la justice turque relaxera les personnes inculpées en leur rendant leur honneur, même si elles portent toujours en elles leur lourde souffrance.

Mais, l’enquête menée actuellement contre la tentative de putsch du 15 juillet 2016, apporte chaque jour son lot de justice à travers des révélations, du soulagement, du plaisir et une pointe d’’ironie assez réjouissante.

Ainsi, hier, Hanım Büşra Erdal, (Photo), journaliste au quotidien güleniste Zaman, a été arrêtée. Cette répugnante femme s’était moquée sur Twitter des kémalistes inculpés injustement dans les fausses affaires Ergenekon et Balyoz. Elle avait notamment écrit : « Promotion sur Twitter ! J’offre à chacun de mes 500è abonnés un séjour à Silivri comprenant une nuit d’hôtel, la visite de la prison, une participation aux audiences, un petit-déjeuner, un déjeuner, ( ; » et de rajouter : « Toutes les femmes du procès Balyoz sont blondes, donc, on ne savait plus qui est la femme de qui… J’ai vu qu’elles avaient enfilé des t-shirt à l’effigie de leurs maris, elles nous ont facilité la tâche ! ».

Et aujourd’hui, c’est Mehmet Ali Pekgüzel, l’un des procureurs qui ont fabriqué la frauduleuse affaire Ergenekon, qui a été menotté et conduit tout droit dans les geôles turques où il voulait enfermer les patriotes kémalistes.

Au surplus, l’enquête a aussi révélé aujourd’hui que les putschistes avaient établi une liste de 400 militaires déjà inquiétés dans le cadre des fausses affaires Ergenekon et Balyoz afin de les arrêter aussitôt !

Décidément, on se dit qu’il y a une justice en ce bas monde et en souriant on pense au dicton : « rira bien qui rira le dernier. »

D’ailleurs, le siège du parti AKP a arboré, pour la première fois, un gigantesque portrait d’Atatürk. Naturellement, il n’est jamais trop tard pour bien faire ont chuchoté certains mais faut-il aussi y voir une gratitude pour le combat mené par les pro-Atatürk contre les putschistes et de s’excuser pour avoir cru aux manipulations judiciaires des Gülenistes dans les tromperies Ergenekon et Balyoz ?

Parallèlement, le président Erdogan a retiré toutes ses plaintes envers les dirigeants de l’opposition turque, Kemal Kılıçdaroğlu et Devlet Bahçeli. C’est sans nul doute un geste d’apaisement mais aussi de reconnaissance et de remerciements suite au front républicain anti-putsch qui s’est instauré rapidement et naturellement. Tous les partis politiques turcs ont immédiatement fait corps en s’opposants aux conjurés de Gülen qui voulaient renverser l’Etat.

Tous ces développements montrent l’intensité du vent d’enthousiasme qui souffle dans toute la Turquie, à travers des rassemblements populaires quotidiens massifs, une volonté unanimement partagée d’en découdre définitivement avec l’organisation perfide de l’imam Gülen, un front républicain contre tous les « experts » étrangers spécialisés en caricatures et en manichéisme, et une joie toute particulière de se retrouver tous ensemble (Kémalistes, républicains, laïcs, religieux, conservateurs, progressistes, sunnites, alévis,…) dans la paix et la sérénité.
La Turquie appartient à tous les citoyens turcs, indifféremment de leur coloration idéologique.

Vive le peuple turc uni et solidaire !

Özcan Türk


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |