Vega place le satellite turc Göktürk 1 sur orbite

lundi 19 décembre 2016, par Hakan

Pour son dixième lancement de l’année, le second avec le lanceur léger Vega, Arianespace s’est vu confier pour la première fois un satellite turc d’observation de la Terre. L’opérateur totalise désormais six missions pour la Turquie.

Le 5 décembre, le huitième lanceur Vega d’Arianespace a placé le satellite de reconnaissance optique turc Göktürk 1 sur une orbite géosynchrone, haute d’environ 700 km. Le décollage depuis le Centre spatial guyanais est intervenu à 13h51 UTC (10h51, heure locale) et la mission du lanceur a duré a 57 minutes.

Construit sur la base de la plateforme Proteus, Göktürk 1 (1 060 kg au décollage) offrira une résolution d’environ 80 cm, similaire à la famille Pléaides, pour des applications civiles et militaires. Il couvrira l’ensemble du globe terrestre en 72 heures.

Göktürk 1 avait subi quelques retards et quelques pressions politiques, notamment de la part d’Israël (qui s’inquiétait que des données sensibles puissent tomber dans de mauvaises mains). Göktürk 2, un autre satellite de la même famille (mais moins performant, avec 2,5 m de résolution), a déjà été placé sur une orbite similaire le 18 décembre 2012, à l’aide d’un lanceur chinois Longue Marche 2D. Il est lui opéré par le Conseil de la recherche scientifique et technique turc. Göktürk 3, équipé d’un radar SAR, est prévu pour 2019. Il a été confié par le Ministère de la Défense à Turkish Aerospace Industries, Aselsan et Tubitak Uzai.

Plusieurs partenaires.

Göktürk 1 a été développé pour le Sous-secrétariat d’Etat turc pour les industries de défense (SSM, Savunma Sanayii Müstesarligi) par Telespazio, avec le support de Thales Alenia Space et des apports technologiques des plusieurs industriels locaux : Turkish Aerospace Industries, Aselsan, Tubitak Bilgem, Roketsan AS et TR Tecnoloji.

D’une durée de vie de 7 ans et 3 mois, Göktürk 1 sera exploité par l’armée de l’air turque. Le montant du programme « clé en main », signé en juillet 2009, est à valué à 250 M€.

En tant que maître d’oeuvre, Telespazio est responsable de l’intégration du satellite, de son lancement, de sa mise en orbite et des tests, mais aussi des moyens sols associés. Un centre de contrôle de mission a ainsi été installé à Ankara et inauguré en 2015. Il assurera la gestion du satellite sur orbite, ainsi que les systèmes d’acquisition et de traitement des données. En atetndant, c’est le centre de contrôle de Telespazio à Fucino (dans le centre de l’Italie) qui a acquis le premier signal de télémétrie de Göktürk 1, 68 minutes après le lancement.

Thales Alenia Space Belgium a pour sa part conçu et fabriqué le distributeur électrique du satellite (Power Conditioning & Distribution Unit), relié aux panneaux solaires photovoltaïques et aux batteries ,qui prennent le relais en période d’éclipse solaire. L’entreprise belge a également fourni les émetteurs radiofréquences EPC qui, grâce à des tubes à ondes progressives, permettent la transmission d’informations en provenance du satellite vers la Terre.

Déclarations.

« Telespazio est fier d’avoir rendu possible le succès de cette mission. Göktürk-1 est le résultat de la collaboration entre Telespazio et Thales Alenia Space, c’est un système satellitaire qui garantira des performances remarquables aux utilisateurs finaux en terme de quantité et de qualité d’images. Je voudrais également remercier SSM et l’armée de l’air turque pour l’esprit de coopération qu’ils ont montré dans l’exécution de ce projet ainsi que toute l’équipe industrielle qui a contribué à sa réalisation. »

Luigi Pasquali, PDG de Telespazio

« Le succès de ce lancement représente l’accomplissement et la consolidation de plus de trente ans d’expérience dans le domaine de la construction de satellites d’observation de la Terre embarquant des instruments optiques et radars. Enfin et surtout, notre fructueuse coopération avec les industries du spatial turques ont permis la réalisation d’un centre d’intégration de satellites moderne et efficace à Ankara. »

Donato Amoroso, PDG adjoint de Thales Alenia Space et directeur Observation Navigation et Science

« Avec ce second lancement Vega de l’année, le huitième depuis son introduction au Centre spatial guyanais, Arianespace réalise avec succès la mise en orbite du satellite d’observation de la Terre Göktürk 1 pour le gouvernement turc, s’est réjouit pour sa part. Nous sommes reconnaissants envers la Turquie pour sa confiance renouvelée, avec six satellites déjà lancés à son profit par Arianespace. Merci à Telespazio, notre client direct pour Göktürk 1, et à Thales Alenia Space, qui a construit le satellite avec ses partenaires turcs. Félicitations à notre maître d’œuvre industriel ELV/Avio, pour l’excellence et la polyvalence de Vega. Notre reconnaissance va aussi à l’Agence spatiale européenne et aux agences nationales, au premier rang desquelles l’Agence spatiale italienne, pour leur soutien au programme Vega. Merci au Cnes/CSG, à nos industriels sol et à l’ensemble des salariés de la base, toujours à nos côtés pour de nouveaux succès. Enfin, bravo aux équipes d’Arianespace pour ce dixième lancement réussi de l’année.  »

Stéphane Israël, PDG d’Arianespace

Source : Air&Cosmos


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |