Une nouvelle statuette du Néolithique à Çatal Höyük, en Turquie

jeudi 15 septembre 2016, par Engin

Une nouvelle statuette du Néolithique à Çatal Höyük, en Turquie

L’ancienne ville néolithique de Çatal Höyük vient de délivrer une nouvelle figurine de femme estimée entre 7 500 et 9 000 ans en arrière.

L’équipe internationale d’archéologues qui effectue des fouilles sur le site néolithique Çatal Höyük de Turquie, en Anatolie centrale, a mis au jour cet été une figurine féminine "entière et unique", a déclaré le ministère de la Culture et du Tourisme. L’équipe est placée sous la direction de l’anthropologue Ian Hodder (Université Stanford, Etats-Unis).
Cette découverte toute récente n’a pas encore été publiée, c’est donc plus une pré-annonce et non une étude : les informations ne sont pas complètes, notamment sur les conditions de cette découverte estivale.
Dame néolithiuqe de Catal Hoyuk Stuette face et profil Dame de Catal Hoyuk
Dame de Çatal Höyük. Photo Jason Quinian

La nouvelle Dame découverte sur le site de Catal HoyukLa nouvelle Dame de Çatal Höyük
La statuette mesure 17 centimètres de hauteur et pèse un kilogramme (2,2 livres). Elle a été réalisée dans un calcaire qui a l’aspect du marbre (marmoréen). Contrairement à beaucoup de statuettes, elle semble intacte et complète. En particulier la tête et les pieds sont pour une fois présents.
Elle représente une femme obèse dont le ventre est recouvert d’un tablier abdominal et dont les seins sont aplatis et tombants. L’épaisseur des membres est soulignée par des articulations beaucoup plus fines. Le visage, très rond et neutre n’est pas spécialement souriant ou avenant. L’agrandissement des photos ne permet pas de voir si une chevelure est dessinée, ou au moins suggérée.
Cette statuette féminine est beaucoup plus volumineuse que les précédentes retrouvées sur le site et elle ne devait pas, de par son poids, servir de pendentif.

D’autres figurines à Çatal Höyük
Dans le passé, d’autres statuettes du même type ont été exhumées sur le site de Çatal Höyük. Les fouilles ont permis de déterrer plus de 2 200 figurines dont la plus grande partie sont des représentations animales... avec moins de 5% de figures féminines. Cela peut relativiser l’hypothèse d’une religion dédiée à une déesse-mère...

Jusqu’à aujourd’hui, la plus connue des statuettes est la Dame aux fauves, découverte en 1961 par James Mellaart, et qui a immédiatement été assimilée à une déesse de par sa posture et la position de domination vis-à-vis des félins utilisés comme « accoudoirs ». Cette figurine de terre cuite ne mesure que 7,5 centimètres et pouvait être utilisée comme une amulette.

Le site de Çatal Höyük
Ce site est exceptionnel pour plusieurs raison. La première, c’est que Çatal Höyük a dû être l’une des plus anciennes agglomérations urbaines du Proche-Orient, daté de - 9 000 ans BP. On estime qu’au faîte de son succès 5 000 à 8 000 personnes ont pu y vivre. Le plan de la véritable ville qui s’est construite au fil du temps fait apparaître une structure très particulière, sans rue, ou toutes les maisons sont collées les unes aux autres. Le site a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2012.


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |