Turquie : le maire d’Ankara sûr qu’une force étrangère provoque les séismes

mercredi 8 février 2017, par Hakan

Alors que plusieurs tremblements de terre ont secoué la Turquie ces derniers jours, Melih Gökçek accuse, sans les nommer, des ennemis du pays, de les déclencher artificiellement pour nuire à l’économie.

Il est connu pour ses théories alambiquées et ses déclarations tonitruantes. Le maire d’Ankara, Melih Gökçek, a une hypothèse toute personnelle pour expliquer la vague de séismes qui frappe la Turquie depuis quelques jours. « Il y a eu un fort séisme dans les Dardanelles (nord-ouest) aujourd’hui (..) J’ai fait des recherches (..) Il apparaît qu’il y a un navire de recherche sismique dans les parages », a-t-il déclaré sur Twitter ce mardi.

« Il faut de toute urgence déterminer l’objet des recherches de ce navire et à quel pays il appartient », a poursuivi le maire de la capitale turque. « Peu importe ce que diront certains, je crains sérieusement qu’un séisme soit déclenché de manière artificielle ». Maire de la capitale turque depuis 1994, Melih Gökçek gratifie régulièrement ses 3,7 millions d’abonnés Twitter de déclarations à l’emporte-pièce.

« Certains, en ce moment, veulent porter un coup à la Turquie, faire flancher l’économie de la Turquie en provoquant un séisme dans les environs d’Istanbul », a-t-il encore précisé sur Twitter. Par précaution, Melih Gökçek appelle à « placer sous surveillance tous les sous-marins et les navires équipés de grands appareils dans les environs d’Istanbul, Marmara et les Dardanelles ».

« Bêtises hallucinantes »

Ses dernières déclarations ont été accueillies avec consternation par de nombreux internautes turcs, alors que d’autres s’en alarmaient. « Il faut protéger notre pays », pressait une internaute, tandis qu’un autre déplorait « des bêtises hallucinantes ». Deux séismes de magnitude 5,3 et 5,2 ont frappé lundi et ce mardi la région de Canakkale, située dans nord-ouest de la Turquie au niveau du détroit des Dardanelles, selon l’Agence turque de gestion des situations d’urgence (Afad).

La Turquie est située sur d’importantes failles sismiques et est régulièrement secouée par des tremblements de terre. En 1999 notamment, deux violents séismes ont dévasté des zones très peuplées du nord-ouest du pays, notamment Istanbul, faisant 20.000 morts.

Source : avec AFP


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |