Turquie : à la découverte du juteux business des abricots secs

mardi 11 août 2015, par Engin

Turquie : à la découverte du juteux business des abricots secs

Mis à jour le 10/08/2015 | 22:26 ,

Pour les sportifs ou en apéritif, il se vend des milliers de tonnes d’abricots secs chaque année. Ce petit fruit est devenu la mine d’or de toute une région en Turquie. On l’appelle "l’or d’Anatolie". Sur les rives de l’Euphrate, bienvenu au royaume de l’abricot. Malatya, c’est huit millions d’arbres, des tapis couleur orange disséminés dans la vallée, des fruits comme s’il en pleuvait. Chaque année, la récolte des 120 arbres de Birol Cirkin, producteur d’abricots, se fait à la main et au pied depuis près de 400 ans. Chaque arbre donne en moyenne entre 100 et 150 kg d’abricots. Ici, les fruits sont particulièrement sucrés.

Près de 150 000 tonnes d’abricots secs

Certains de ces abricots seront vendus frais, tels quels. Mais la majorité va être séchée au soleil pendant plusieurs jours. D’abord une nuit entière sous une tente, sous les émanations de soufre, les abricots sont ensuite étalés par milliers pour sécher. Après deux jours, il faut les dénoyauter. Encore plusieurs jours de séchage sont nécessaires, mais le goût est déjà là. Dans la région, on exporte près de 150 000 tonnes d’abricots secs. Le kilo se vend entre 3 et 4,50 euros. 85% des abricots secs consommés dans le monde proviennent d’Anatolie.


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |