Opération turque contre des passeurs : 20 arrestations

mercredi 30 mars 2016, par Hakan

La police turque a arrêté vingt passeurs présumés, dans différentes zones du pays, lors d’une opération coordonnée mardi contre ces trafiquants qui exploitent les migrants cherchant à rejoindre l’Europe, rapporte la presse turque.

Les suspects ont été interpellés à l’aube dans cinq régions différentes, d’Izmir sur la mer Egée à Sanliurfa (sud-est) près de la frontière syrienne ou Samsun (nord) sur les rives de la mer Noire, à l’issue d’une enquête de trois mois, affirme l’agence privée Dogan.

Les passeurs arrêtés —qui sont turcs, syriens et irakiens, faisaient voyager les migrants des côtes turques sur la mer Egée contre rémunération. L’opération de police se poursuit, ce qui pourrait mener à davantage d’arrestations, souligne l’agence de presse.

Les policiers ont saisi des listes de migrants, des machines comptant les billets et des espèces, rapporte la presse turque, sans préciser de montant.

La Turquie, qui accueille 2,7 millions de Syriens, est devenue le point de départ de nombreux migrants syriens mais aussi irakiens, afghans ou érythréens qui veulent rejoindre l’Union européenne. Un million de migrants ont traversé la mer Egée vers la Grèce l’an dernier.

Mais depuis l’entrée en vigueur le 20 mars de l’accord UE-Ankara, qui prévoit de pouvoir renvoyer en Turquie tous ceux qui arrivent dans les îles grecques, le flux a diminué. Alors qu’ils étaient des milliers chaque jour, ils ne sont plus qu’une centaine ces derniers jours selon les autorités grecques.

Plusieurs dirigeants européens ont insisté sur la nécessité pour la Turquie d’arrêter les réseaux de passeurs, qui selon plusieurs experts ont pu opérer dans une relative impunité.

Les passeurs peuvent demander jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour une place dans une embarcation, pas forcément fiable, et une dangereuse traversée vers les îles grecques.

Source : AA


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |