Croatie-Turquie:redémarrage convaincant ?

mardi 6 septembre 2016, par Engin

Croatie-Turquie:redémarrage convaincant ?

Par Jean Guillaume Lozato pour Turquie News

L’ équipe nationale turque de football avait réussi contre toute attente à se qualifier pour la phase finale de cet Euro 2016 organisé en France.

Sa participation s’est effectué sans briller excepté lors du dernier match de poule de premier tour soldé par une victoire 2-0 contre la République Tchèque,insuffisant pour ne pas tomber dans l’élimination par le jeu des calculs dépendant du match Italie-Irlande(faux pas des transalpins en deuxième mi-temps,défaits 1-0).
Tout comme la phase finale de l’Euro 2016,les choses sérieuses ont commencé par un affrontement avec la Croatie.Mais cette fois en terre slave.

La Milli Takım a contracté un bilan mi-figue mi raisin à l’issue de cet Euro.

Une instabilité retrouvée serait-on tentés d’affirmer ? Du négatif dès le premier match avec la Croatie : courte défaite 1-0 mais une faculté à rebondir irrégulière et un temps de retard dans le dernier geste ;une dépendance trop évidente de Arda Turan alors qu’on pourrait le libérer d’une partie de marquage adverse en délégant plus d’initiatives à son comparse Hakan Calhanoglu.Le match de lundi l’a démontré.
Meilleure occupation du terrain,moins statique. Gestion des émotions plus rationnelle laissant entrevoir une faculté nouvelle d’autocritique. Par exemple,les quelques réactions(défensives par Serdar Aziz,offensives par Emre Mor) en première mi-temps malgré la domination croate(trois tirs sur la barre).

Le score final 1-1 a confirmé des ressources morales turques malgré l’ouverture adverse du score (Rakitic sur penalty). Une égalisation de la ’’Milli Takım’’ méritée au vu de l’esprit volontaire qui a animé les joueurs. Avec la manière:un coup-franc vicieux montrant une fois de plus les indéniables qualités techniques de H.Calhanoglu.

Une Turquie encore un peu convalescente_hésitant quelquefois entre zone et marquage_mais volontaire.
Une Turquie qui a su ponctuellement tirer des leçons comme pour un examen de rattrapage.
Une Turquie mathématiquement avantagée par ce score de parité obtenu en terre balkanique.
Une Turquie qui a eu la chance de pouvoir compter sur un très bon gardien:le vigilant V.Babacan.
Une Turquie qui devra veiller à ne pas relâcher ses efforts en vue de la réintégration de A.Turan.Ce qui ne pourra que la bonifier.
En respectant tout cela,Turquie-Islande pourra être la vraie finale du groupe pour un renouveau de la planète foot.
Prochaine étape:Reykjavik pour un nouveau défi-vérité.


Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |