23 mai 2024

55 visites en ce moment

100e anniverssaire de la république de Turquie

Actualité

« Bio Istanbul », la ville de la santé

Publié le | | Nombre de visite 427
« Bio Istanbul », la ville de la santé

Le ministre turc de la santé a présenté « Bio Istanbul », un concept de ville fondée sur la santé.

Créer une vie intelligente et écologique construite autour de la santé, d’un pôle de recherche biomédicale de renommée internationale, des bâtiments écologiques. Si cette description vous parait utopique, sachez qu’il s’agit d’un projet réel qui doit voir le jour d’ici trois années, à Istanbul-Basaksehir (rive européenne).

Le ministre turc de la santé, Mehmet Müezzinoglu a présenté le projet samedi lors d’une conférence de presse.

« Le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques chroniques, la vieillesse, les problèmes orthopédiques font parties des maladies non-contagieuses mais de plus en plus fréquentes dans nos sociétés », a-t-il expliqué.

« Nous envisageons de faire d’Istanbul et de la Turquie, un pôle mondial de recherche et de soin de ces maladies grâce au projet ‘Bio Istanbul’ », a-t-il ajouté.

Des scientifiques, chercheurs et médecins du monde entier vont se retrouver à Istanbul pour contribuerà la recherche biomédicale, a-t-il dit.

En intégrant les principes du développement durable dans la conception des infrastructures, « Bio Istanbul » a développé un projet unique qui va agir comme un catalyseur pour l’enrichissement social et économique. En mettant l’accent sur la santé, la prospérité et la découverte, le but ultime est d’offrir un style de vie équilibré, durable et épanouissant, a poursuivit M. Müezzinoglu.

Que prévoit « Bio Istanbul » ?

Ce projet écologique et scientifique doit créer pas moins de 20.000 emplois. Il prévoit de construire un hôpital pour enfants d’une capacité de 1.200 lits. Et aussi un centre de recherche scientifique axé dans le domaine de la santé.

Toutes les infrastructures, les bâtiments seront écologiques et ne pourront excéder cinq étages. Des parcs sont également prévus. Cette « ville dans la ville » pourra accueillir quelques 10.000 habitants.

Le projet « Bio Istanbul » coûtera environ 2.2 milliards de dollars et sera achevé dans trois ans.

Un projet similaire devra être lancé d’ici deux à trois ans dans la rive asiatique de la métropole.


Lire également